Gemalto : le pari de la sécurité numérique

Le Néerlandais Gemalto vient d’annoncer l’acquisition de l’américain SafeNet, considéré comme le leader mondial par le Cabinet Gartner.

Dans le Magic Quadrant 2014 de Gartner, publié en décembre 2013, SafeNet est classé comme le leader dans le domaine de l’authentification des utilisateurs. Il prend la tête devant EMC(RSA), Gemalto, Vasco Data Security, CA Technologies et Technology Nexus. Avec cette acquisition, Gemalto devient le numéro 1 dans le domaine de l’authentification des utilisateurs. Cette acquisition représente une forte opportunité renforcée par l’actualité récente. Contrairement à l’information donnée par les communiqués de SafeNet et de Gemalto le chiffre de 375 million de données personnelles d’utilisateurs piratés doit être multiplié par 12. En effet, la dernière affaire du début du mois d’août parle de 4,5 milliards d’identifiants volés et de 400 000 sites compromis. (lire notre article « 4,5 milliards d’identifiants volés »).

SafeNet est présente dans 27 pays et a son siège aux Etats-Unis, à Belcamp dans l’état du Maryland. Selon la société, sa technologie est utilisée dans plus de 80 % des virements interbancaires dans le monde. La société emploie un peu plus de 1 500 personnes, dont 550 ingénieurs spécialisés en cryptologie, et sert plus de 25 000 clients, entreprises et agences gouvernementales, dans plus de 100 pays. Parmi les clients utilisant les solutions de SafeNet on compte Banamex, Bank of America, Cisco, Dell, Hewlett-Packard, Kaiser Permanente, Netflix, Starbucks et de nombreuses autres entreprises parmi les plus connues au monde. En 2013, SafeNet a enregistré un chiffre d’affaires de 337 millions de dollars et un résultat des activités opérationnelles de 35 millions de dollars, et anticipe pour 2014 un chiffre d’affaires de 370 millions de dollars et un résultat des activités opérationnelles de 51 millions de dollars.

Gemalto a annoncé un prix d’acquisition de 890 millions de dollars financé à hauteur de 440 millions de dollars de trésorerie disponible et par 450 millions de dollars issus des lignes de crédit existantes. Le Néerlandais envisagerait un refinancement sous forme d’émission d’un emprunt obligataire, sous réserve des conditions de marché.

Le bouclage de la transaction est prévue pour le quatrième trimestre 2014, après approbation des autorités régulatrices et de la concurrence.

1 commentaire

Classé dans Industrie, Sécurité

Une réponse à “Gemalto : le pari de la sécurité numérique

  1. Veuillez excuser mon ignorance et ma curiosité mais les seuls authentificateurs que je connaisse sont Lastpass et 1password mais je ne comprends pas si c’est le même principe que safenet. Dans tous les cas, je me protège des usurpations d’identité avec Lastpass depuis un bon bout de temps et j’avoue que je suis satisfait…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s