Le nouveau Chèque Cadeau est arrivé

Après le titre restaurant, le cheque cadeau se dématérialise tout en gardant son facteur de forme en papier. Les efforts conjugués de Mercatel et du GSI ont payé : le chèque cadeau est dématérialisé dans ses échanges. Ainsi plus de 100 millions de chèques déjeuner échangés annuellement, totalisant plus de 2 milliards d’euros, acceptés par près de 500 enseignes et plus de 50 000 points de vente, pour 11 millions de consommateurs, seront traités en utilisant, enfin, les technologies actuelles plus adaptées aux traitements de masse. Certes le papier reste, mais il est conçu de façon à alimenter les flux de gestion à la source, autrement dit à la caisse du commerçant.

La dématérialisation des flux de cette masse de chèque cadeau a demandé plus de cinq ans de travaux en étroite collaboration entre Mercatel GS1 et l’A3C (Association professionnelle des Emetteurs de Chèques et Cartes cadeaux). Le site http://www.chequecadeau2014.fr fournit une méthodologie de la migration et une source d’informations remarquable de clarté.

La généralisation du traitement automatisé des chèques cadeaux comprend deux étapes :

– la première étape comprend la mise en œuvre est l’adoption et la mise en circulation du GS1 DataBar, le standard du marché. C’est ce type de code à barres qui contiendra l’ensemble de la chaîne de traitement.

– Deuxième volet : la dématérialisation des échanges pour le remboursement des chèques cadeaux avec un pilote en 2014 avec la participation de six enseignes : Yves Rocher, Leroy Merlin, La Halle aux Chaussures, Jennyfer, Ludendo, Maisons du Monde. Du côté émetteurs on trouve : Tir Groupé, Ticket Kadeos, Cadhoc, Best, Havas, CA DO Chèque et Kyrielles (en cours). Et du côté prestataires impliqués dans le pilote : un éditeur de logiciel de gestion Generix ; un éditeur de logiciel et fournisseur de douchettes pour la gestion du remboursement des titres pré-payés BH Technologies et un fournisseur de logiciels et de matériel d’encaissements des titres prépayés GlobalIpos GETP. Yves Rocher et Leroy Merlin traite le sujet en interne.

Quels avantages pour les parties concernées ?

Les acteurs de cette réforme ont cherché à répondre aux besoins des trois parties prenantes :

– Les enseignes et les commerçants qui gagnent du temps dans le traitement entraînant une fluidité meilleure en caisse et privilégiant la relation client, un suivi comptable, un gain de ressources en back-office, une suppression de tout transit postal… dans une configuration nettement plus sécurisée ;

– Pour les consommateurs, pas de refus de chèques cadeaux par manque de visibilité de la date de validité ou par défaut de connaissance des codes familles, une facilité d’usage supérieure..

– Pour les émetteurs, une réduction des écarts de remboursement, un gain sur les tâches de lecteure des titres, une relation clarifiée avec les commerçants et les enseignes…

Info + : http://www.chequecadeau2014.fr

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s