La cybercriminalité prend de l’ampleur en Algérie

Les brigades de lutte contre la cybercriminalité relevant de la Sûreté nationale ont traité en 2014, 211 affaires impliquant 205 individus dont 28 femmes, a indiqué jeudi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Il s’agit d’affaires liées aux systèmes de traitement automatique de données (75 cas), de diffamation et d’atteinte à la vie privée (59 cas), de menaces (28 cas) et d’usurpation d’identité (26 cas).

Il est également question d’affaires liées à la diffusion de photos licencieuses (9 cas), d’escroquerie via Internet (3 cas), d’invective et d’outrage via Internet (6 cas) et d’utilisation illégale de cartes magnétiques (2 cas).

En vue d’endiguer cette forme de criminalité, des brigades spécialisées relevant de la Police judiciaire ont été créées, à travers les 48 sûretés de wilaya sur instruction du Directeur général de la DGSN.

Ces brigades sont essentiellement composées d’enquêteurs et d’experts compétents spécialistes en informatique.

Source : APS

Poster un commentaire

Classé dans International, Risques numériques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s