Giovanni Buttarelli demande une plus grande efficacité de la législation sur la protection des données dans l’UE

BUTTARELLI 20150127PHT15301_originalGiovanni Buttarelli, Contrôleur européen des données nouvellement nommé considère qu’il faut être plus efficace dans la protection des données personnelles dans les pays de l’Union Européenne et permettre aux citoens d’exercer leurs droits plus facilement. Il souhaite s’employer à assurer la protection des données personnelles et la vie privée, et promouvoir les bonnes pratiques dans les institutions et organes de l’UE.

Dans un entretien qu’il a accordé à European Parliament News, le Contrôleur européen a considéré qu’il était nommé dans un moment historique en raison des changements technologiques, non seulement en Europe, mais dans le monde. « Dans cet environnement, nous devons travailler à mettre en oeuvre les principales dispositions du traité de Lisbonne et la Charte des droits fondamentaux ».

Les évènements récents survenus en France et qui ont provoqué une réaction internationale inoui porte les responsables politiques à souhaiter un renforcement de la surveillance. Alors comment concilier sécurité et protection de la vie privée ? Giovanni Butarelli considère qu’il faut « encourager le législateur à ne pas agir sur la base des émotions et d’examiner les effets à long terme, l’effet domino sur d’autres questions, y compris celles de la protection des données ». Il y a fort à parier qu’il s’agira d’un voeu pieux dans la mesure où chaque membre de l’UE peut décider de la politique qu’il veut suivre en matière de lutte anti-terroriste et que les dirigeants de ces pays doivent tenir compte de l’esprit de la population.

Le contrôleur européen ne s’inscrit pas dans le débat « sécurité contre vie privé ». Il ne partage pas l’argument récurrent qui prétend que la vie privée doit être pondérée, modulée.

« Nous parlons de droits fondamentaux. Selon la loi, toute intervention sur la sécurité n’est licite que lorsque la nécessité et ma proportionnalité sont pleinement démontrées. Et je suis beaucoup plus en faveur d’encourager une approche ciblée ».

Quel sera le comportement de Giovanni Buttarelli vis-à-vis des institutions nationales et du Parlement ? Nous allons travailler plus étroitement avec toutes les institutions. Bien sûr, nous avons un lien particulier avec le Parlement en raison des multiples dossiers en suspens. Nous nous abstiendrons de suivre l’approche bureaucratique classique et allons essayer d’anticiper leurs besoins, d’être plus dynamique et réagir comme un solutionneur de problèmes. Donc, nous ne serons pas une institution isolée ».

Poster un commentaire

Classé dans Parlement Européen, Protection des données

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s