Un nouveau rapport révèle une forte baisse des populations non bancarisées

Extraits du communiqué de la Banque Mondiale

Entre 2011 et 2014, 700 millions de personnes ont ouvert un compte auprès d’une banque, d’une institution financière ou d’un prestataire services bancaires par téléphonie mobile, et le nombre de personnes « non bancarisées » a reculé de 20 % à 2 milliards d’adultes selon un nouveau rapport publié aujourd’hui.

« L’accès aux services financiers peut être une passerelle pour sortir de la pauvreté. Nous nous sommes fixé un objectif très ambitieux, à savoir l’accès universel aux services financiers d’ici à 2020, et nous avons maintenant la preuve que d’importants progrès ont été réalisés en ce sens », déclare le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim.

Entre 2011 et 2014, le pourcentage d’adultes ayant un compte en banque est passé de 51 % à 62 %, une tendance qui s’explique par la hausse de 13 points de pourcentage du taux de détention de comptes bancaires dans les pays en développement et par le rôle de la technologie. Les comptes bancaires par téléphone en Afrique subsaharienne contribuent tout particulièrement à l’expansion rapide et à la montée en puissance de l’accès aux services financiers. Outre ces avancées, les données signalent également d’importantes possibilités de renforcer l’inclusion financière parmi les femmes et les pauvres.

L’inclusion financière, définie par Global Findex comme la détention d’un compte permettant aux adultes de déposer de l’argent et d’envoyer ou de recevoir des paiements électroniques, est un facteur essentiel pour mettre fin à la pauvreté dans le monde. Des études montrent qu’un meilleur accès et une participation accrue au système financier peuvent favoriser la création d’emplois, renforcer les investissements dans l’éducation et aider directement les pauvres à gérer les risques et à absorber les chocs financiers.

Le rapport Findex 2014 indique qu’il reste encore des efforts à faire pour étendre l’inclusion financière aux femmes et aux ménages les plus pauvres. Plus de la moitié des adultes issus des 40 % de ménages les plus pauvres dans les pays en développement n’avaient toujours pas de compte en banque en 2014. On constate par ailleurs que l’écart entre hommes et femmes en termes de détention de compte bancaire ne s’est pas vraiment resserré. En 2011, 47 % de femmes et 54 % d’hommes détenaient un compte contre 58 % et 65 % respectivement en 2014. Sur le plan régional, c’est l’Asie du Sud qui affiche l’écart le plus important entre hommes et femmes, seulement 37 % de femmes détenant un compte contre 55 % d’hommes (un écart de 18 points).

« Cette nouvelle édition décisive de Global Findex contient des données qui nous permettent de comprendre ce qui marche, ce qui ne marche pas et comment nous pouvons mieux cibler nos efforts pour atteindre l’objectif de l’inclusion financière universelle, » commente sa majesté la reine Máxima des Pays-Bas, Avocate spéciale du Secrétariat général des Nations Unies pour l’inclusion financière au service du développement.

En 2011, la Banque mondiale, avec le financement de la Fondation Bill & Melinda Gates et en partenariat avec Gallup Inc., a lancé Global Findex dans plus de 140 pays afin d’étudier le comportement des adultes en matière d’épargne, d’emprunt, de paiements et de gestion des risques. Cette actualisation du rapport Findex suit les progrès réalisés dans le domaine de l’inclusion financière, y compris en ce qui concerne l’écart entre hommes et femmes.

Les nouvelles technologies, et en particulier les comptes bancaires par téléphonie mobile, sont un moyen de renforcer rapidement l’inclusion financière. Prenons l’exemple de l’Afrique subsaharienne. C’est la seule région où, en moyenne, plus de 10 % des adultes déclarent avoir un compte bancaire par téléphone mobile. Dans 13 pays, leur utilisation dépasse 10 % et, parmi eux, la Côte d’Ivoire, la Somalie, la Tanzanie, l’Ouganda et le Zimbabwe comptent plus d’adultes utilisant un compte bancaire par téléphone qu’un compte auprès d’une institution financière.

La technologie peut également dynamiser l’utilisation des comptes et transformer la façon dont les paiements intérieurs sont effectués, un nouveau thème abordé par le Global Findex 2014. Par exemple, 355 millions d’adultes titulaires de comptes dans les pays en développement déclarent être émetteurs ou destinataires d’envois de fonds intérieurs en espèces ou de gré à gré, dont 35 millions en Afrique subsaharienne. Par ailleurs, 1,3 milliard d’adultes titulaires de comptes dans les pays en développement règlent leurs factures d’eau, d’électricité et de traitement des ordures en espèces, et plus d’un milliard d’entre eux règlent les frais de scolarité en espèces. L’accès aux paiements numériques par le biais d’un téléphone portable ou d’un terminal de paiement permet de proposer des options de paiement plus pratiques et abordables.

En payant leurs salaires et en effectuant leurs virements électroniquement (plutôt qu’en espèces), les secteurs public et privé peuvent jouer un rôle clé en favorisant l’ouverture rapide de comptes et le renforcement de l’inclusion financière. À l’échelle mondiale, si toutes les administrations publiques effectuaient leurs virements et payaient leurs salaires sur des comptes (et non en espèces), le nombre d’adultes disposant d’un compte pourrait augmenter de 160 millions.

Les indicateurs de la base de données Global Findex sont obtenus à partir de données collectées auprès de plus de 150 000 personnes dans 143 pays. Le sondage a été réalisé tout au long de l’année 2014 par Gallup Inc. dans le cadre du Gallup World Poll qui sonde depuis 2005 un millier de personnes par an dans 157 pays en utilisant des échantillons représentatifs de la population adulte âgée de 15 ans et plus sélectionnés au hasard. Les sondages sont réalisés dans les langues principales de chaque pays.

Poster un commentaire

Classé dans Banque, Banque Mondiale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s