Internet des Objets, version Indienne

Dans un article paru dans India Insider, l’auteur évoque la version indienne de l’IdO. Selon lui, la popularité de l’IdO se résume aujourd’hui à des sociétés, des concepts et des cas d’utilisation qui proviennent de l’Ouest et de l’Extrême-Orient. En Inde, l’IdO a démarré lentement, mais aujourd’hui le pays montre des signes du pays de se mettre dans la course très rapidement. Plusieurs entreprises parmi les nouveaux entrants comme cariq.in, Entrib, TeeWee et la plate-forme Axelta sont opérationnelles.

En 2014, le gouvernement Indien annonce son intention de créer un marché de 15 milliards de dollars pour stimuler le marché de l’IdO en Inde d’ici à 2020. Et ce en développant les capacités humaines et la recherche technologique ainsi que la production de produits spécifiques aux besoins du pays.

L’effort important du gouvernement indien portant sur l’inclusion financière doit également avoir un effet de levier sur l’IdO de manière significative. En effet, les «non bancarisés , habitent le plus souvent, à des kilomètres d’une agence bancaire. Les appareils connectés qui sont reliés au backoffice bancaire sont un bon moyen de rapprocher le client de sa banque. Que ce soit un rudimentaire « DAB mobile » ou un lecteur de carte, ces dispositifs font partie de l’écosystème IdO en Inde.

L’auteur de l’article souligne que, bien que le gouvernement indien accorde une grande importance à l’Id, l’adoption de la consommation réelle de l’IdO en Inde devrait être lent pour les raisons suivantes :

– Tout d’abord, bien que répandu, l’accès à l’Internet, n’est toujours pas un service fiable dans tous les domaines. La vitesse et la qualité de service sont souvent liées avec le prix facturé ;

– Ensuite, les appareils connectés eux-mêmes ne sont pas bon marché. La communication et la connectivité ne sont pas gratuites;

– Enfin, la sécurité est un sujet de préoccupation. Il a été prouvé que de nombreux appareils connectés sont vulnérables au piratage ce qui provoque des pertes de données potentielles.

Un autre obstacle majeur à l’adoption rapide de l’IdO en Inde est le fait qu’en général les applications de l’IdO, ont été conçus en référence à la consommation occidentale. Par exemple, NEST le thermostat de Google est un bon succès aux États-Unis mais a peu d’application à l’intérieur de la maison indienne typique. Cela dit, il y a eu quelques développements intéressants dans l’espace indien. Par exemple l’application, mise au point par un groupe d’étudiants dans la ville de Surat, qui empêche un vélo d’être utilisé si le pilote n’a pas de casque ou est en état d’ébriété.

En Inde, l’IdO peut être la clé pour assurer un engagement plus fort des consommateurs et une meilleure qualité de vie, que ce soit dans la vente au détail, les services publics, les soins de santé ou dans le secteur public. Il peut aider les entreprises à augmenter leur chiffre d’affaires grâce à un marketing ciblé et un meilleur service à la clientèle. L’IdO peut également jouer un rôle important dans les industries de fabrication et de chaîne d’approvisionnement en favorisant une baisse des coûts, l’amélioration de la sécurité des opérations et la qualité de la production. Il peut aider à éliminer l’erreur humaine dans une large mesure et de pourvoir à une meilleure exécution des chaînes d’approvisionnement.

Poster un commentaire

Classé dans International, Internet des Objets

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s