BUSIT fait dialoguer les objets connectés

La startup BUSIT a lancé en septembre dernier une plateforme permettant aux usagers d’interconnecter des objets et des services Web.

A l’occasion du prochain International CES (Consumer Electronics Show®) qui se tiendra en janvier 2015 à Las Vegas, la plateforme française BUSIT (www.busit.com) présentera son offre permettant d’interconnecter une voiture, une balance ou un dispositif médical avec sa boîte e-mail, les réseaux sociaux ou toute autre application en ligne. Alors que le nombre d’objets connectés ne cesse de croître, tant au niveau domestique que professionnel, cette plateforme, accessible à tous, gratuite et facile d’utilisation, pourrait bien révolutionner nos relations avec nos objets quotidiens : « BUSIT permet de rendre ces objets connectés plus intelligents en les faisant interagir entre eux ou avec des services Web, explique Samuel Hassine, l’un des co-fondateurs de la société avec Yann Autissier et Simon Uyttendaele. Chacun de nous peut ainsi construire son propre scénario en fonction de ses attentes et de ses besoins à la maison ou au travail ».

Un mois après son lancement officiel, la plateforme propose déjà 120 connecteurs et compte un millier d’utilisateurs : « Notre objectif est d’atteindre le million d’utilisateurs d’ici septembre 2015 ».

BUSIT, qui prépare une première levée de fonds de 2,7 M, emploie aujourd’hui 6 personnes et prévoit 4 nouveaux recrutements dans les prochains mois : « Notre technologie est basée sur l’Open Source et la plateforme est complètement ouverte, précise Samuel Hassine. A l’instar de l’Apple Store, nous invitons la communauté des développeurs à produire de nouveaux connecteurs et à les mettre en ligne sur la plateforme ».

Si c’est à Paris que BUSIT a lancé sa plateforme le 18 septembre, c’est bien à Marseille que l’on retrouve la genèse de cette aventure. Dès 2007, Yann Autissier (ancien de Centrale Marseille) et Samuel Hassine (IEP d’Aix) créent l’association Olympe, oeuvrant pour l’accessibilité aux moyens de publication sur Internet. Simon Uyttendaele les rejoint l’année suivante. Deux ans plus tard, ils intègrent la pépinière Marseille Innovation avec Another Service, une société spécialisée dans les infrastructures très haute disponibilité et l’hébergement PaaS. C’est finalement en 2012, que le projet de plateforme BUSIT est défini et qu’un premier partenariat est mis en place dans le domaine de la santé connectée avec un dispositif pour le traitement du diabète. BUSIT est labellisée « Entreprise Innovante des pôles » par le pôle de compétitivité SCS.

Poster un commentaire

Classé dans Internet des Objets

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s