Heoh : le don électronique

Ghislain d'AlançonHeoh qui sonne comme une interpellation amicale auprès des donateurs. Le projet est né en 2010 et la société anonyme a été créée en 2012. Deux années qui ont servi à créer des partenariats, à traiter les contraintes réglementaires et technologiques. Et trouver des financements. Première levée de fonds effectuée en 2012 auprès d’investisseurs privés, « puis avec l’aide de la BPI, nous avons réalisé une nouvelle levée de fonds en juin 2015 de 1 million € » précise Ghislain D’alançon.

La société est en fin d’agrément de l’ACPR pour bénéficier du statut d’établissement de paiement, obligatoire pour réaliser de la collecte d’argent pour compte de tiers. Ghislain d’Alançon espère obtenir le feu vert de l’ACPR en fin d’année et au début de 2016. « Ce serrait la première fois que l’ACPR délivrerait un statut pour la collecte de dons pour compte de tiers », affirme le dirigeant.

Heoh s’est entouré de partenaire comme Ingenico et Aveo une société qui maintient un tiers du parce de terminaux de paiement en France. Ce mainteneur est en train d’installer la société Heoh sur les terminaux dans plusieurs régions françaises. D’autres accords sont possibles avec d’autres prestataires comme Verifone ou Atos Worldline. Du côté des associations caritatives, un certain nombre d’ONG (Organisations non gouvernementales) ont signé des accords.

Pour l’heure, la vocation de Heoh est d’agir sur le plan national, tout en préparant la dimension internationale, en commençant par l’Europe dans les pays comme l’Allemagne, l’Italie ou le Royaume-Uni et les États-Unis.

Pour quel marché ?

France générosités estime que « Le montant des dons des particuliers et du mécénat en direction des associations était de l’ordre de 2,7 Mds € en 2005. Les seuls dons des particuliers en direction des associations sont estimés à 1 850 millions € ». Le site http://www.larrondi.org estime à 1 milliard d’euros le montant des dons par arrondi, qu’il a réalisé en 2014 au profit de 250 associations. Les arrondis peuvent se réaliser en magasin physique ou virtuel, mais aussi sur le relevé bancaire ou sur la fiche de paie du salarié. Du reste, neuf grandes entreprises se sont engagées dans la possibilité d’un arrondi sur salaire ».

Comment ça marche ?

Heoh est une solution intégrée dans le terminal de paiement, alors que les solutions « d’arrondis » sont intégrées dans l’informatique de la caisse du magasin. C’est une pratique récente qui semble devoir s’élargir à toutes les solutions de dons par arrondi. C’est une pratique beaucoup plus pour le personnel de caisse qui n’a Autrement dit, les autres solutions doivent s’adapter aux centaines de solutions logicielles de caisse. Alors que les terminaux de paiement sont fabriqués par principalement deux ou trois constructeurs.

Qui choisit l’association qui recevra les fonds ?

Deux cas de figure : le commerçant a conclu un partenariat avec une association ou Heoh propose un partenariat que la société a conclu. Un comité de déontologie choisit les associations en fonction de différents critères, comme la transparence financière, la qualité de la gouvernance, le type d’actions…

Le déploiement industriel de la solution Heoh commencera dès la mi-novembre 2015.

Heoh : http://heoh.net – France générosités : http://www.francegenerosites.org

Poster un commentaire

Classé dans Collecte, Industrie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s