Quand l’Italie s’éveille à l’IdO

Selon le site ComputerWeekly, les organisations en Italie investissent dans les technologies connectées à Internet, avec les fournisseurs d’infrastructure qui créent les réseaux sous-jacents.

Le parce italien d’objets connectés à l’Internet est estimé à plus de huit millions d’unités, ce qui place l’Italie comme l’un des plus importants marchés européens dans le domaine du M2M, avec une croissance annuelle prévue pour les prochaines années.

Même à son stade précoce, le phénomène IdO crée des villes intelligentes, des maisons intelligentes et des usines intelligentes, ce qui soulève un intérêt dans tous les secteurs.

Bien entendu, qui dit connexion dit télécommunications et les opérateurs veulent s’assurer une place dans ce qui semble être l’une des révolutions technologiques les plus prometteuses – et l’opérateur italien EI Towers ne fait pas exception à la règle. L’opérateur de télécommunications italien, détenu par Mediaset, prend des mesures énergiques pour fournir des services innovants de réseau IdO, dans une tentative de rivaliser avec inwit, détenue par Telecom Italia.

Pour remplir son plan, EI Towers est devenu un opérateur du réseau SIGFOX (SNO, Sigfox Network Operator) avec la volonté de déployer et de gérer un réseau SIGFOX pour l’IdO à travers l’Italie à travers sa filiale fournisseur d’accès Internet Nettrotter. L’objectif est de fournir un réseau sans couture IdO national qui prend en charge un large éventail d’applications.

Le développement national de SIGFOX pour l’Italie est déjà en cours, et Nettrotter prévoit d’atteindre une couverture nationale, avec près de 1 000 stations de base installées SIGFOX. La première phase de la feuille de route de déploiement du réseau est de fournir une couverture dans les deux plus grandes villes italiennes, Milan et Rome, dans le premier trimestre de 2016. Il est alors prévu d’étendre le déploiement sur tout le reste de l’Italie en 2017.

Les investissements italiens en IdO était d’environ 1,95 milliard d’euros en 2015 (28 % de plus qu’un 2014), selon l’Observatoire de l’Internet des objets, une base réunissant les données du marché, fournies par l’université technique Politecnico di Milano.

L’IdO va au-delà du périmètre IT traditionnel. Par exemple, SAP envisage un projet ambitieux avec l’opérateur ferroviaire italien Trenitalia. Le projet sera achevé en 2019 et vise à automatiser le processus de maintenance de chaque composant de chaque wagon des trains.

Source : ComputerWeekly.com

Poster un commentaire

Classé dans Internet des Objets, Italie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s