Nouvelles « cartes wallet »

Après Coin, Plastc, Stratos et Wocket, voici deux nouvelles cartes annoncées : Swyp l’américaine et Curve, la britannique.

La carte Wallet SWYP
Swyp - copie

 

 

 

 

 

 

La carte Curve
Curve Card Schéma 40%

 

 

 

 

 

 

 

 

Les « cartes wallet »

L’industrie internationale n’a pas fait évoluer la carte à puce, sauf bien entendu dans les capacités, les fonctionnalités de la puce et de l’amélioration du Secure Element. Les efforts se sont portés sur le téléphone mobile, devenu « intelligent », le smartphone.

Des jeunes pousses (start-up) américaines ont considéré que le rectangle plastique, diffusé encore aujourd’hui à 15 ou 25 milliards selon les statistiques, pouvait encore servir tout simplement parce que les utilisateurs en étaient satisfaits. Ajoutez à cela la miniaturisation des composants électroniques avec une puissance démultipliée et on obtient de nouveaux produits. Pour les américains, le problème était le nombre invraisemblable de carte qu’ils devaient porter sur soi. Alors pourquoi ne pas les enregistrer, non pas seulement dans un smartphone, mais aussi dans la carte qui deviendrait une « card wallet ?

L’idée a été partagée par plusieurs jeunes pousses qui commencent à dévoiler leur produit comme Coin, Plastc, Stratos et Wocket. Dernières en dates : la carte Swyp et la carte Curve avec le même point commun : englober toutes les cartes détenues par l’utilisateur et conserver leur « clone » dans un smartphone.

La carte Swyp (http://www.swypcard.com)

Elle peut stocker jusqu’à 25 cartes de paiement, mais aussi des cartes de fidélité La carte dispose d’un écran qui affichera la carte choisie par l’utilisateur. Trois boutons situés au recto de la carte vont permettre à l’utilisateur de faire défiler les cartes précédemment stockées numériquement dans la Swyp.

La carte contient une batterie qui est censée durer deux ans, un microprocesseur, une mémoire, des pistes magnétiques et une puce sans contact. Une mesure de sécurité originale : dès que l’on est éloigné de la carte de 2 mètres environ, elle se bloque et l’utilisateur reçoit un message sur son smartphone. Pour débloquer la carte, il suffit d’utiliser les boutons de sélection des cartes pour taper son code confidentiel à quatre chiffres.

La carte a été créée et fabriquée par la société QVivr. Swyp est proposée en précommande au prix de 50 dollars. Elle serait commercialisée dès cet automne, mais coûtera 100 dollars. La société commercialise également un dongle pour enregistrer les cartes dans le smartphone. Voir la vidéo sur le site de Swyp.

La carte Curve (https://www.imaginecurve.com)

Développée par une start-up basée à Londres, la carte Curve permet aux utilisateurs de combiner un nombre illimité de cartes bancaires en une seule carte de paiement physique. C’est de plus une carte à puce à contact et sans contact MasterCard. Elle est dotée aussi des pistes magnétiques bancaires.

Comment ça marche ?

Il faut d’abord enregistrer les différentes cartes. Le principe est de scanner ces cartes avec un smartphone sans recourir à un dongle comme Curve. L’un des avantages de cette carte wallet est de pouvoir être utilisé par les titulaires de carte American Express, même si le point de vente ne l’accepte pas.

Les dirigeants de Curve souhaite un lancement en douceur avec l’émission de 10 000 cartes et un prix d’introduction de £35 (environ 45 €).

Poster un commentaire

Classé dans Carte à puce, Industrie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s