IdO : le top 10 des technologies

Gartner, Inc. a mis en évidence le top 10 Internet des objets (IdO) technologies qui devrait être sur le radar de chaque organisation à travers les deux prochaines années.

« L’IdO exige une vaste gamme de nouvelles technologies et de compétences que de nombreuses organisations ne maîtrise pas encore », a déclaré Nick Jones, vice-président et analyste chez Gartner. Et d’ajouter : « un thème récurrent dans l’espace de l’IdO est l’immaturité des technologies, des services et des fournisseurs. Cette immaturité et la gestion du risque créent un défi majeur pour les organisations qui exploitent l’IdO. Dans de nombreux domaines technologiques, le manque de compétences va également poser des défis importants ».

Le top 10 des technologies IdO pour 2017 et 2018 révèle les points suivants :

La sécurité de l’IdO

L’IdO introduit un large éventail de nouveaux risques de sécurité et des défis aux dispositifs IdO euxmêmes, leurs plates-formes et systèmes d’exploitation, leurs communications, et même les systèmes auxquels ils sont connectés.

« Les experts en sécurité de IdO sont rares, et les solutions de sécurité sont actuellement fragmentées et impliquent plusieurs fournisseurs», a déclaré M. Jones. « De nouvelles menaces émergeront jusqu’en 2021jusqu’à ce que les pirates découvrent de nouvelles façons d’attaquer les dispositifs et protocoles IdO, donc les objets d’une longue durée de vie, peuvent avoir besoin de matériel et logiciel actualisable pour s’adapter au cours de leur durée de vie ».

Les systèmes d’analyses de données de l’IdO (IoT Analytics)

Les business models de IdO vont exploiter les informations recueillies par les « objets » à bien des égards – par exemple, pour comprendre le comportement des clients pour fournir des services, améliorer les produits, et identifier les moments les plus favorables. Cependant, l’IdO exige de nouvelles approches analytiques. De nouveaux outils d’analyse et les algorithmes sont nécessaires, au fur et à mesure que les volumes de données augmentent jusqu’en 2021, les besoins de l’IdO peuvent modifier l’analyse traditionnelle.

Le management des objets

Il faudra assurer la gestion et le suivi des objets. Cela comprend la surveillance de l’appareil, les mises à jour du firmware et des logiciels ; les diagnostics ; l’analyse de l’accident et les rapports ; la gestion physique et la gestion de la sécurité. L’IdO apporte aussi de nouveaux problèmes d’échelle, car les outils doivent être capables de gérer et de surveiller des milliers, voire des millions d’appareils.

Les réseaux Low-Power, Short-Range Network

La sélection d’un réseau sans fil pour un dispositif IdO implique l’équilibrage de nombreuses exigences contradictoires, comme la gamme, la vie de la batterie, la bande passante, la densité, le coût des terminaux et les coûts d’exploitation. La faible puissance des réseaux à courte portée vont dominer la connectivité sans fil IdO jusqu’en 2025, dépassant de loin les connexions utilisant les réseaux IdO en mode wide-area.

Réseaux LPWAN (Low-Power, Wide-Area Networks)

Les réseaux cellulaires traditionnels ne fournissent pas une bonne combinaison des caractéristiques techniques et des coûts d’exploitation pour les applications IdO qui ont besoin d’une couverture étendue combinée avec une bande passante relativement faible, une bonne autonomie de batterie, un coût faible du matériel et des coûts d’exploitation, et une densité de connexion élevée. L’objectif à long terme d’un réseau IdO étendu est de fournir des débits de données provenant de centaines de bits par seconde (bps) à des dizaines de kilobits par seconde (kbps) avec une couverture nationale, une autonomie allant jusqu’à 10 ans, un coût du matériel d’environ 5 $, et un support à de centaines de milliers de périphériques connectés à une station de base ou son équivalent. Les premiers réseaux de faible puissance étendus (LPWANs) étaient basées sur des technologies propriétaires, mais à long terme des normes émergentes comme la Narrowband IoT (NB-IoT), occuperont cette espace vaquant actuellement.

Les processeurs de l’IdO

Les processeurs et architectures utilisées par les appareils IdO définissent leurs capacités, comme leur capacité à fournir une sécurité et des fonctions de cryptage, forts ; une consommation d’énergie; si elles sont suffisamment élaborés pour soutenir un système d’exploitation, un micro-logiciel actualisable, et des agents de gestion des périphériques embarqués.

Les Systèmes d’exploitation de l’IdO

Les systèmes d’exploitation traditionnels comme Windows et iOS ne sont pas conçus pour les applications de l’IdO. Ils consomment trop de puissance, ont besoin de processeurs rapides, et dans certains cas, des caractéristiques comme le manque de réponse en temps réel garanti. Ils ont aussi une trop grande empreinte mémoire pour les petits appareils et ne peuvent pas supporter les puces que les développeurs utilisent pour l’IdO. Par conséquent, un large éventail de systèmes d’exploitation IdO spécifiques a été développé.

Event Stream Processing

Certaines applications IdO vont générer des débits extrêmement élevés qui doivent être analysées en temps réel. Les systèmes créant des dizaines de milliers d’événements par seconde sont communs, et des millions d’événements par seconde peuvent se produire dans certaines situations de télécommunications et de télémétrie. Pour répondre à ces exigences, les plates-formes flux de calcul distribué (DSCP) ont vu le jour.

Plates-formes IdO

Les plates-formes IdO propose plusieurs des composants de l’infrastructure d’un système IdO en un seul produit. Les services fournis par ces plates-formes se répartissent en trois catégories principales: (1) le contrôle et les opérations comme les communications, la surveillance et la gestion des périphériques, la sécurité et les mises à jour du firmware ; (2) l’acquisition de données, la transformation et la gestion; et (3) le développement d’applications.

Normes IdO et écosystèmes

Les normes et leurs API associés seront essentiels parce que les appareils IdO auront besoin de d’interopérer et de communiquer, et de nombreux modèles d’affaires IdO comptent sur le partage de données entre plusieurs appareils et les organisations.

De nombreux écosystèmes IdO verront le jour, et les batailles commerciales et techniques entre ces écosystèmes vont dominer des domaines tels que la maison intelligente, la ville intelligente et la santé. Les organisations qui créent des produits peuvent avoir à développer des variantes pour soutenir plusieurs normes ou écosystèmes et être prêts à mettre à jour les produits au cours de leur durée de vie au fur et à mesure que les normes évoluent et que de nouvelles normes et les API connexes émergent.

Une analyse plus détaillée est disponible pour les clients de Gartner dans le rapport «Top 10 IdO Technologies pour 2017 et 2018. » Ce rapport fait partie du rapport Gartner spécial  » L’Internet des objets « , qui étudie les mesures nécessaires pour la construction et le déploiement d’une stratégie IdO.

Poster un commentaire

Classé dans Internet des Objets

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s