Suisse: pilote Bitcoin pour le paiement des services publics

 

C’est une première mondiale. Selon Swiss Broadcasting Corporation, la ville de Zoug, en Suisse centrale lance un pilote pour tester le paiement de services publics par Bitcoin. Les habitants pourront réaliser des paiements d’une valeur de plus de 200 francs Suisses (environ 180 euros) en Bitcoin.

Le Maire de Zoug, Dolfi Mueller a précisé à la BBC que le conseil municipal veut montrer son « ouverture aux nouvelles technologies » et de répondre aux besoins des entreprises locales de technologie financière. La région de Zoug est considérée comme la « crypto-vallée », parce que plus d’une douzaine de sociétés spécialisées dans les activités liées à Bitcoin s’y sont installées.

Le projet pilote, a été officiellement approuvé le 3 mai, débutera le 1er Juillet et se poursuivra jusqu’à la fin de 2016. Après une analyse des résultats, la ville va décider si elle veut continuer l’opération Bitcoin. « C’est la première fois dans le monde que les bitcoins sont acceptés comme une monnaie à un niveau de l’État », a déclaré Niklas Nikolajsen, co-fondateur et PDG de Bitcoin Suisse, un système d’échange Bitcoin basé à Baar, non loin de Zoug.

Parmi les sociétés de FINTECH actives dans le domaine de la blockchain dans la région, Monetas veut développer un système mondial décentralisé pour les transactions financières et juridiques – ultra-rapide, avec des frais de transaction très faibles et sans intermédiaires. La Fondation Ethereum est également basé dans la région.

« Lorsque les services financiers se sont intéressés à la blockchan, nous avons dû construire un centre mondial où l’on pouvait trouver un environnement sûr et favorable pour les technologies émergentes », a déclaré Johann Gevers PDG de Monetas.

L’environnement fiscal Suisse est extrêmement avantageux, et l’environnement réglementaire est également favorable, car les devises numériques sont traitées comme des devises étrangères, ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire de créer de nouvelles lois et règlements, et le commerce de la monnaie numérique est exonéré de la TVA*.

Certains ne sont pas du même avis que le marie de Zoug : « Il est très inquiétant qu’une institution d’Etat accepte le Bitcoin, car ce n’est pas une monnaie sûre », a déclaré un membre du conseil de la ville Gregor Bruhin Neue Zuercher Zeitung « La ville de Zoug pourrait porter atteinte à l’état de la trésorerie avec ce type d’initiative ».

Le Maire est beaucoup plus optimiste en imaginant que, dans un proche avenir, il sera possible de payer ses impôts en Bitcoin. L’initiative de la ville de Zoug est intéressante parce qu’il s’agit d’un projet officiel d’une ville qui, malgré sa petite taille, a réussi à devenir un centre financier important dans le cœur de l’Europe, et pourrait être imité par d’autres villes – et même des nations – en Europe et dans le monde entier. Beaucoup dépend du résultat du projet pilote, qui sera évalué après la fin de l’année, et il semble probable que l’adoption par les citoyens sera le facteur le plus important pour décider de la suite et de savoir comment poursuivre et élargir le projet.

Source : bitcoin magazine

* voir article : https://bitcoinmagazine.com/articles/swiss-tax-authorities-confirm-bitcoin-vat-free-switzerland-1434140401

Poster un commentaire

Classé dans Blockchain, International

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s