Cybercriminalité dans le monde : Près de 3 milliards de dollars de dommage par an

Publié par DK News le 28-05-2015

Selon DK News, la cybercriminalité a provoqué dans le monde des dommages estimés annuellement à 3 milliards de dollars, a indiqué l’ambassadeur itinérant au ministère des Affaires étrangères de Russie, Andrey Krutsikh, représentant spécial du président russe pour la coopération internationale en matière de la sécurité de l’information.

Interrogé par le quotidien russe « Kommersant » s’il existait une corrélation entre cybercriminalité et terrorisme, le diplomate a répondu par l’affirmatif. « Bien sûr qu’il y a un lien entre eux. Par exemple le cyber terrorisme, qui est un phénomène des plus terrifiants, est un genre de criminalité totalement un nouveau », a-t-il précisé.

Des organisations terroristes, selon Andrey Krutsikh, « ont déjà fait irruption dans l’espace de l’information et sont engagées dans le cyber-terrorisme ».
 Outre cela, la cybercriminalité cause des pertes considérables à notre planète. Le volume annuel des dommages varie, selon les diverses estimations.

« Il oscille entre 500 et 2 à 3 milliards de dollars », a-t-il ajouté. Selon l’ambassadeur, le volet « Sécurité de l’information » concerne trois menaces : l’utilisation militaro-politique du contenu, le terrorisme et la cybercriminalité.

« Certains pays préfère le premier aspect. D’autres privilégient le second ou le troisième aspects. Mais honnêtement, ces trois aspects doivent être considérés comme un tout », a estimé Andrei Krutskikh.

2015 : Plus de 70 millions de cyber-attaques contre des sites étatiques russes


Pour Krutskikh, la situation de l’espace informationnel mondial, « tend à se détériorer d’une manière générale, voire à empirer, si l’on considère les développements enregistrés ici et là ».

« Je pense que la situation géopolitique du monde moderne peut être décrite comme +une guerre dans des conditions de paix+ en raison de la révolution qui s’est produite dans la sphère des technologies de l’information et de la communication et les méthodes de leur utilisation », a-t-il noté.

« Cette guerre est loin d’être virtuelle », selon Krutskikh, « elle provoque des dommages considérables. Elle est menée en combinaison parfaite avec le maintien des relations diplomatiques », a-t-il ajouté.

Le diplomate russe relève notamment « l’accroissement exponentiel » du nombre des cyber-attaques, citant notamment les 70 millions d’attaques de ce genre en 2015 contre de sites web de l’Etat russe.
 « La propagation de la confrontation cybernétique entre la Chine et les Etats-Unis, par exemple, est similaire à cette situation ».

La Corée du Sud a, elle aussi, subi à plusieurs reprises, des attaques dans des secteurs sensibles. « Une fois à Séoul, j’ai été témoin d’une de ces attaques laquelle avait affecté le travail d’agences gouvernementales, de médias, du système banquier et de l’université de Séoul », a noté Krutskikh, en concluant que « Personne n’est à l’abri de telles cyber-attaques ».

Poster un commentaire

Classé dans Cybersécurité, International

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s