Un bracelet qui envoie des décharges électriques

L’imagination de certains n’a pas de limite. Après toute la série d’objets connectés portable, les fameux « wearables » sous forme de bracelets, bagues, montres… Voici le dernier né réservé aux masochistes et aux défenseurs de la punition éducative au aux adeptes de « l’Aversion Therapy ».

Il s’agit du bracelet Pavlock*, produit par la société Behavorial Technology Group et inventé par son CEO Maneesh Sethi Il a été mis à l’honneur dans l’émission de l’américain Steve Harvey**.

Le principe est diaboliquement simple : si vous souhaitez vous arrêter de fumer, après avoir essayé plusieurs méthodes, Pavlock vous apporte une solution radicale. Lorsque vous allumerez une cigarette, le bracelet vous enverra une décharge électrique, vous rappelant ainsi votre engagement. Même méthode si vous avez décidé de vous mettre aux activités sportives avant l’été par exemple.

Pour que ça fonctionne, il suffit de connecter le bracelet à votre smartphone ou une tablette par liaison Bluetooth.

La puissance est paramétrable de 1 à 255 volts. Il est évident qu’à la puissance maximum, il vaudrait mieux que le système soit équipé d’un système de composition automatique du numéro du SAMU. De plus, Pavlock émet une alerte sonore dans une échelle de 1 à 6 qui est beaucoup plus supportable.

Le plus intéressant réside dans le choc électrique qu’affectionnent particulièrement les tortionnaires de tous pays. On pense, notamment, à la « gégène » française utilisant une dynamo électrinique manuelle et des électrodes placées dans des endroits sensibles de la personne torturée. Partant du principe selon lequel « où il y a de la gégène, il n’y a pas de plaisir ».

Comment ça marche ?

L’utilisateur souhaite arrêter de fumer. Il télécharge l’app sur (l’app store. Puis, à chaque fois qu’il éprouve l’envie de fumer, il appuie sur le bouton représenté par un éclair pour recevoir le choc électronique à la puissance qu’il a lui-même sélectionné sur son smartphone, sa smartwatch ou son iPad. Ce geste d’auto punition s’apparente au reflexe défini par le médecin russe Ivan Pavlov qui a défini le concept de « conditionnement classique » ou « conditionnement pavlovien ». Ce qui s’inscrit dans le « behaviorisme » considérée comme la science du comportement. Le principe avec Pavlok est que le cerveau va associer la douleur avec l’envie de fumer ou de se ronger les ongles ou toute autre manie. On reliera facilement le nom du bracelet à celui de Pavlov et le nom de la société Behavorial Technology Group à celui de la science du comportement.

Autrement dit, il ne sera pas utile, à priori, d’utiliser le choc électronique, puisque le principe de Pavlov reposait chez le chien sur une association entre le son d’une clochette et l’arrivée de sa nourriture.

*https://buy.pavlok.com/pages/how-it-works

**YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=JyHRYh3DwzY

Aversion Therapy : https://en.wikipedia.org/wiki/Aversion_therapy

Poster un commentaire

Classé dans Objets connectés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s