Visa n’est pas le « seigneur des anneaux »

En lançant l’anneau de paiement, Visa innove en étant le premier grand réseau de cartes bancaires à le faire, mais pas dans la technologie.

Petit panorama des « bagues communicantes »

Et commençant d’abord par un français. Non pas un ingénieur sorti tout droit d’une grande école d’ingénieur, mais un romancier. Je veux parler de René Barjavel, l’auteur de « la nuit des temps». Dans ce roman d’anticipation, l’auteur évoque une cité disparue dans la nuit des temps. Dans cette cité de Gonda, des usines silencieuses produisaient le nécessaire pour les Gondas qui, dès l’âge de sept ans, recevaient une bague qui leur permettait d’acquérir le nécessaire, voire un peu de superflu et avoir accès à des loisirs. C’était en 1967.

Revenons à notre ère avec :

• En 2013, la start-up chinoise iGeak qui lance la Geak Ring, avec une app qui permet une liaison par NFC avec le smartphone. Avec cette bague, on peut sécuriser l’accès à l’appareil. De plus, on peut partager des photos, contacts, courriels en apposant la bague sur le smartphone. La bague est alimentée par une batterie d’une durée annoncée de 99 ans.

• La bague de Jakcom R3 Smart Ring For NFC Mobile Phone Jakcom Technology a été créée en 2013 par une équipe de spécialistes qui a mis l’accent sur la technologie de l’Internet des objets depuis plus de dix ans.

La bague peut servir de clé pour l’ouverture des portes ou de moyen de paiement. Il débloque un smartphone, permet le partage d’informations. Il est waterproof.

• Le projet Icare Project

Un projet Français. Jérémy Neyrou professeur de technologie à Corte, et Fabien Raiola management et marketing (école de commerce), sont les co-fondateurs du projet Icare. Ils travaillent sur le lancement en série d’une bague en titane avec les systèmes intégrés, RFID NFC.

Le projet a commencé en 2013. Cette année là, la bague était produite par une usine de Shenzen. Aujourd’hui, les dirigeants sont « à la recherche d’un partenariat bancaire pour développer le moyen de paiement « plus sécurisé qu’une carte ». Pour l’heure, ils ont conclu un partenariat avec Oscaro.com.

La bague contient 2 puces : une RFID et l’autre NFC, l’une côté face intérieure (palmaire) de la main, l’autre côté face dorsale. La RFID est conçue pour pouvoir être utilisé sur tous les appareils électroniques.

Dans une communication sur le site andemu.co, les dirigeants ont apporté des précisions sur leur projet : « Nous sommes actuellement en pleine levée de fonds, afin de pouvoir permettre la fabrication du produit pré-industrialisé et pour permettre le lancement de la phase-test paiement in Corsica ! La commercialisation des premières bagues est prévue pour 2017.

Si le calendrier est respecté, un millier de bagues devrait être disponible, après sélection, à partir d’Avril 2017, et la commercialisation pour le dispositif du paiement, à l’échelle de la Corse, commencera lors de la saison estivale 2017. Les bagues seront disponibles dans les bureaux de tabac et sur le site internet d’Icare Technologies ».

L’anneau corse qui va changer votre vie

Poster un commentaire

Classé dans Industrie, NFC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s