La monnaie normande a un nom : le Rollon

Communiqué du 5 février 2018

Les Normands ont choisi un nom à leur future monnaie locale citoyenne au terme de deux consultations sur les réseaux sociaux. Elle s’appellera le Rollon. Son identité graphique (en pièce jointe) représente le sigle de la monnaie sur un fond rouge en forme de bouclier illustrant le personnage historique et de léopard, référence à l’emblème normand. La double barre sur le R représente la parité avec l’euro.

Rollon fut le premier duc de Normandie (845 – entre 928 et 933). Il est le premier à avoir créé la monnaie normande gravée à son effigie.

Le Rollon sera 100 % numérique. Il sera mis en circulation au printemps 2018 via un site web, un compte en ligne, une application sur smartphone et/ou une carte de paiement. Le lancement aura lieu sur deux zones test, puis par étape à l’échelle régionale.

Une première consultation s’était tenue en novembre dernier pour départager six noms proposés : Rollon, Mathilde, Guillaume, La Griffe / Léo, Yarl (« le comte » en langue scandinave) et autres suggestions.

Le Rollon est sorti en tête avec 25 % des voix. Une deuxième consultation a eu lieu en janvier pour départager le nom arrivé en tête, le Rollon, des propositions les plus plébiscitées par les internautes (le Drakar, le Viking, la Normande). Le Rollon est arrivé à nouveau premier et a recueilli 47 % des suffrages lors de la deuxième consultation.

Le Rollon s’appuiera sur les monnaies locales qui souhaitent s’y associer. L’Agnel à Rouen, par exemple, fait partie de ces monnaies. D’autres monnaies locales existent sur le territoire, comme le Grain au Havre ou sont en cours de réflexion (Bayeux, Cherbourg, Coutances, Evreux). 

Une association de la monnaie normande citoyenne a été créée en novembre dernier. Elle réunit des représentants de la Chambre régionale de l’Economie Sociale et Solidaire, des collectivités, des entreprises, des  collectivités, des citoyens…

Gérard Heit, Président de Normandie Active, est président de cette nouvelle association.

En juin 2016, Hervé Morin, Président de la Région Normandie, Sophie Gaugain, 1ère Vice-Présidente de la Région Normandie chargée de l’économie et Lynda Lahalle, Conseillère régionale déléguée à l’Economie Sociale et Solidaire, avaient annoncé la création d’une monnaie normande.

Objectifs : favoriser le sentiment d’appartenance à la Normandie mais aussi pour promouvoir l’économie normande au travers du développement de circuits courts, de proximité et de l’économie sociale et solidaire dans une démarche de développement durable. La nouvelle monnaie normande n’aura pas naturellement vocation à remplacer l’euro !

Hervé Morin, Président de la Région Normandie :

« Convaincu de l’utilité d’un tel outil pour favoriser le développement économique, la Région a engagé, dès juin 2016, avec les monnaies locales existantes et tous les partenaires du territoire, un travail partenarial et collaboratif pour la création de la monnaie normande en 2018. C’est une opportunité formidable de valoriser la culture normande et de renforcer les liens entre les différents acteurs du territoire, associant les citoyens, les entreprises, les associations et les collectivités, à un projet économique et social fondé sur des principes et des valeurs communs. »

Gérard Heit, Président de l’Association de la monnaie normande et citoyenne :

« Hervé Morin nous a lancé un sacré défi à relever, défi qui a rendu notre vie passionnante depuis deux mois, le surmonter lui a donné un sens. Tenter de réussir n’a pas été seulement d’agir mais aussi d’y croire. Nous réunir a été un début, nous entourer des meilleurs et travailler en équipe avec la richesse de nos différences un impératif. Je crois en la réussite de ce projet important pour la Région et ses citoyens, elle en reviendra à notre travail. » 

La loi de  juillet 2014 sur l’économie sociale et solidaire reconnaît les monnaies locales quand elles résultent de  l’initiative d’acteurs de l’économie sociale et solidaire. Les monnaies locales permettent une réappropriation de la monnaie par les individus parce qu’elles privilégient une approche en circuits courts.

Au niveau national, une quarantaine d’initiatives de Monnaies Locales et Complémentaires existent, dont vingt-quatre sont existantes et circulent (Toulouse, Boulogne, Strasbourg…).

Poster un commentaire

Classé dans Collectivités territoriales, Monnaie complémentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s