No Cash en Chine dans les stations-services

Dans les nouvelles stations-service chinoises, pas besoin d’argent comptant, de cartes ni d’applications pour téléphones intelligents.

L’avenir du ravitaillement en carburant est le suivant: entrez, tapez sur l’écran d’info-divertissement de votre voiture et démarrez immédiatement.

Banma, une joint-venture entre Alibaba et le constructeur automobile chinois SAIC qui fabrique des voitures connectées à Internet, ouvre cette année une station-service intelligente à Pékin.

Comment ça marche : Lorsqu’une voiture Banma entre dans la station-service, les systèmes de clôtures géostationnaires détectent où elle se trouve et déclenchent une application sur l’écran tactile de la voiture. Cela permet aux conducteurs de choisir le carburant, de payer via Alipay et de commander des choses à la boutique. Les humains font le plein de carburant et apportent la marchandise. Puis le chauffeur… s’en va.

Pourquoi c’est important : Comme toutes les grandes entreprises technologiques chinoises, Alibaba a de grandes ambitions AI. Le déploiement d’applications concrètes comme celle-ci l’aidera à collecter des troves de données sur la vie quotidienne pour alimenter le progrès de son apprentissage machine.

Mais: Ne soyez pas trop à l’aise avec cette idée. Après tout, les jours des stations-service sont comptés.

Source : technologyreview.com

Poster un commentaire

Classé dans Chine, No Cash

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s