Archives de Catégorie: Biométrie

Mastercard exporte la technologie « Selfie Pay » en Amérique Latine

MasterCard a lancé sa solution mobile Identity Check au Brésil et au Mexique qui permet aux titulaires de carte de contrôler les empreintes digitales des acheteurs  en ligne munis d’un lecteur biométrique ou par la méthode du selfie.

 

La nouvelle technologie, qui est déjà disponible dans quatorze pays à travers le monde, élimine chez le titulaire de carte le besoin de se rappeler les mots de passe pour confirmer les paiements en ligne, tout en améliorant la sécurité dans ces transactions.

Ajay Bhalla,  président du risque et de la sécurité chez MasterCard a déclaré: « Nous concentrons nos efforts sur la simplification de l’expérience de paiement en ligne, sans compromettre la sécurité. Nous sommes dans une étape de forte évolution des paiements. Suite à la révolution dans les achats physiques avec des innovations telles que la technologie de la carte à puce, les paiements sans contact, et les wearables, nous faisons maintenant de la vérification d’identité une réalité pour les achats en ligne en Amérique latine après les déploiements déjà effectués cette année aux États-Unis et en Europe ».

L’introduction récente au Brésil et au Mexiques, suit les essais réussis aux Pays-Bas, aux États-Unis et le Canada qui ont conclu que les consommateurs préfèrent la biométrie pour remplacer les systèmes à base de mots de passe courants.

Poster un commentaire

Classé dans Biométrie, Cybersécurité

Safran Identity & Security lance sa tablette biométrique de deuxième génération : MorphoTablet™ 2

Cairo ICT, 25 novembre 2016

Safran Identity & Security, leader mondial des solutions d’identité et de sécurité, lance sa MorphoTablet™ 2, une tablette multifonction unique qui permet d’acquérir et de vérifier les données biométriques des personnes, dès lors qu’une solution mobile est nécessaire.

Morpho Tablet 2MorphoTablet 2 s’appuie sur les nombreuses réussites de la version précédente, qui est utilisée pour de multiples applications et sur de nombreux marchés à travers le monde : état civil et élections en Afrique, gestion des temps de présence et contrôles aux frontières en Europe ou encore procédures d’enregistrement électroniques des clients (eKYC*) en Asie.

Enrichie de nouvelles fonctionnalités, MorphoTablet 2 communique via le réseau mobile 4G. Sa caméra 13 mégapixels avec double illumination capture des portraits en haute définition dans des conditions d’éclairage difficiles et lit les codes à barres et les bandes MRZ** des passeports.

Cette nouvelle tablette Android compacte, plus robuste et plus ergonomique, ouvre un large spectre d’usages possibles pour la vérification d’identité sur le terrain : voyageurs aux frontières, électeurs dans les bureaux de vote, conducteurs, employés qui pointent, étudiants passant un examen, patients recevant des soins, etc. Pour ce faire, MorphoTablet 2 utilise les algorithmes biométriques (empreinte et visage) de dernière génération de Safran Identity & Security, qui permettent d’identifier très rapidement un individu dans des bases de données importantes stockées dans sa mémoire interne, et lit une gamme complète de documents électroniques (avec et sans contact) : passeports, cartes d’identité, permis de conduire, badges d’entreprise, etc.

Elle est livrée avec une suite d’applications dédiées ou avec un kit de développement logiciel qui permet aux intégrateurs de développer leurs propres applications en fonction de leurs besoins.

Anne Bouverot, présidente de Safran Identity & Security a déclaré : « L’Égypte a été le premier pays à bénéficier à grande échelle des nombreux atouts de notre tablette biométrique de première génération lors des dernières élections. Nous sommes donc extrêmement fiers de présenter notre MorphoTablet 2 au salon ICT Cairo.  Elle aidera les institutions publiques et privées à empêcher les usurpations d’identité et apportera aux citoyens et aux clients des services de proximité encore plus rapides, plus sûrs et plus innovants. »

Ce nouveau terminal mobile d’identification sécurisée sera exposé du 27 au 30 novembre, au salon professionnel Cairo ICT 2016 en Egypte.

* eKYC ou « e-Know Your Customer » est le processus dématérialisé utilisé par les entreprises pour identifier leurs clients.
** MRZ : Machine Readable Zone 2 Safran est un groupe international

Poster un commentaire

Classé dans Biométrie, Industrie

Safran Identity & Security et IDEX vont commercialiser les premières cartes à puce biométriques en série

Paris / Oslo, 9 novembre

Safran Identity & Security et IDEX ASA (Bourse d’Oslo : IDEX) annoncent qu’une étape majeure a été franchie dans le projet de commercialisation des premières cartes à puce dotées d’un capteur d’empreintes digitales tactile et répondant aux normes ISO : une série pilote a en effet été validée avec succès. Cette solution conjointe s’inscrit dans le projet biométrique stratégique d’un important programme de paiement.

Les cartes de paiement équipées d’un capteur d’empreintes digitales permettent d’envisager la fin du code PIN, qui est remplacé par l’authentification de l’empreinte digitale sur la carte de paiement. Une solution qui apporte plus de facilité et de sécurité. Le partenariat entre Safran Identity & Security et IDEX porte sur la conception d’un capteur d’empreintes digitales tactile innovant et le développement d’un processus évolutif d’intégration et de production en série de la carte à puce ISO ID-1.

Safran fournit le logiciel biométrique de la carte et met à profit son expertise dans le domaine de la sécurité, ainsi que ses capacités de production. De son côté, IDEX apporte le capteur d’empreintes digitales personnalisé. Cette collaboration représente une avancée majeure pour le secteur de la carte à puce : l’intégration d’un capteur tactile en polymère, à une carte d’épaisseur standard, pouvant être reproduit dans des sites de fabrication existants. En outre, les cartes sont compatibles avec tous les terminaux classiques déployés dans les points de vente : les commerçants ne seront donc pas contraints de moderniser leurs systèmes.

« Ce partenariat associe les atouts de notre technologie brevetée de capteur tactile en polymère au savoir-faire unique de Safran dans le domaine de la biométrie et à ses capacités de fabrication de cartes, en vue de faire des cartes biométriques une réalité commerciale, » a déclaré le Docteur Hemant Mardia, PDG d’IDEX. « Nos solutions intégrées ont passé avec succès les tests de fonctionnement et de fiabilité lors d’une série pilote. Nous réalisons maintenant la phase de qualification de la solution dans le cadre de ce partenariat stratégique et nous sommes en avance par rapport aux programmes de tests prévus. En fonction des retours clients et du taux d’adoption, nous estimons que le produit pourra entamer sa phase de production en série fin 2016. »

« Notre ambition est de simplifier la vie du consommateur au quotidien. En intégrant la biométrie par empreintes digitales dans une carte de paiement, en partenariat avec IDEX, nous créons une expérience de paiement fluide et sécurisée. Nous assurons également une intégration harmonieuse de la carte aux terminaux existants, » a précisé Philippe Bertiaux, vice-président & directeur général, BU Paiement, Safran Identity & Security.

Poster un commentaire

Classé dans Banque, Biométrie, Carte à puce

FIDO certifie la solution de Safran permettant l’authentification biométrique d’utilisateurs de cartes d’identité électroniques

Safran Identity & Security développe avec FIDO des solutions faciles à utiliser et qui protègent la vie privée des citoyens.

Paris, le 13 septembre 2016

safran-fidoSafran Identity & Security, leader mondial des solutions de sécurité et d’identité, annonce la certification de sa solution permettant l’authentification biométrique d’utilisateurs de cartes d’identité électroniques par l’Alliance FIDO* (Fast IDentity Online).

Safran offre aux gouvernements le moyen de renforcer la sécurité de leurs citoyens dans l’accès aux services en ligne, publics ou privés, en leur proposant une carte d’identité électronique conforme aux standards FIDO. Pour les usagers, une telle carte constitue une garantie en matière de sécurité et de protection des données personnelles. De plus, elle leur permet de s’authentifier aux sites en ligne indépendamment du terminal de connexion utilisé, mobile ou tablette NFC, tout en s’affranchissant des mots de passe.

Les cartes d’identité électroniques sont dotées d’une puce qui permet de stocker des informations supplémentaires à celles déjà imprimées sur la carte, comme les données biométriques. Le Chili, et l’Allemagne, par exemple, ont déjà adopté ce type de carte. Dans certains pays, les citoyens peuvent, par exemple, l’utiliser pour bénéficier de services de santé, payer leurs impôts en ligne, ou encore voter en ligne.

L’authentification de l’utilisateur est basée sur la reconnaissance faciale. Le « selfie » pris par le mobile est envoyé à la carte d’identité sans contact au moyen de la technologie sans fils NFC « Near Field Communication ». La comparaison entre le « selfie » et la photo d’identité est réalisée par les algorithmes de « Match on card** » dans la carte d’identité elle-même.

«Safran Identity & Security est la première société à proposer aux gouvernements de combiner la sécurité qu’offre une carte d’identité à la facilité d’usage et la protection des données personnelles. Avec cette solution, ces dernières sont chiffrées et stockées localement, au plus proche du citoyen, renforçant ainsi la protection de la vie privée », souligne Anne Bouverot, Présidente de Safran Identity & Security.

En janvier 2016, FIDO avait déjà certifié la solution d’authentification de Safran sur mobile.

*L’Alliance FIDO (Fast IDentity Online), http://www.fidoalliance.org, a été fondée en juillet 2012 dans le but de répondre au manque d’interopérabilité entre les technologies d’authentification forte, mais également de résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les utilisateurs qui créent et doivent mémoriser plusieurs noms d’utilisateurs et mots de passe. L’Alliance FIDO révolutionne la nature de l’authentification en élaborant des normes qui visent à simplifier et renforcer l’authentification, et à établir un ensemble ouvert, évolutif et interopérable de mécanismes qui réduiront la dépendance aux mots de passe. L’authentification FIDO est plus forte, plus personnelle et plus simple à utiliser dans le cadre des services en ligne.

** La technologie « Match on card » permet une authentification de la biométrie (empreintes digitales ou visage) de l’utilisateur présente dans la carte d’identité nationale. Cette solution apporte une sécurité et une protection de la vie privée renforcées car les données sont chiffrées et restent en possession du citoyen;

Communiqué SAFRAN

Poster un commentaire

Classé dans Biométrie, Titres sécurisés

Le Parlement confirme l’usage de la biométrie à la cantine

Le 29 juin 2016, le Parlement a confirmé l’usage de la biométrie pour réguler l’accès à la cantine scolaire des collèges et lycées français. La PME française Alise, poursuit l’équipement biométrique RCM* des restaurants scolaires des établissements du second degré. Cet outil innovant de gestion des accès utilise la technologie en 3D de la morphologie, qui consiste à réaliser une photo numérique de la main pour en enregistrer la forme. En cette rentrée 2016-2017, 615 collèges et lycées en sont équipés. En cette rentrée 2016-2017, 615 collèges et lycées en sont équipés.

(*) RCM : par reconnaissance du contour de la main

Sur les 101 départements de France métropolitaine, 79 comptent des collèges ou lycées équipés par la technologie Alise, soit plus de trois quarts d’entre eux ! Les Dom ne sont pas en reste, ainsi que la Nouvelle Calédonie.

Parmi les 36 installations effectuées depuis la rentrée dernière, deux sont situées dans deux départements où la biométrie RCM Alise n’était pas encore présente : la Somme et le Lot-et-Garonne.

En tête des régions les mieux équipées : la Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui compte 146 établissements installés, et l’Île-de-France, avec 119 collèges et lycées dotés du matériel. Les régions Rhône-Alpes, Pays de la Loire et Alsace comptent, respectivement, 53, 41 et 38 établissements équipés.

Source : http://www.decideur-public.info/

Poster un commentaire

Classé dans Biométrie

Natural Security Alliance annonce les premiers déploiements de son service d’authentification forte biométrique mobile « Natural Security »

Lille, le 26 juillet 2016 – Natural Security Alliance déploie actuellement sa nouvelle activité d’Opérateur d’Authentification de Confiance baptisée « Natural Security » visant à permettre aux utilisateurs d’accéder à leurs services favoris en ligne et en magasin, grâce à une application unique, simple et sécurisée.

Une fois la biométrie de l’utilisateur stockée de manière sécurisée dans l’application Natural Security (iOS / Android), celui-ci pourra s’authentifier fortement (grâce à sa biométrie et la présence de son smartphone) afin d’accéder à ses services de proximité comme le paiement, le contrôle d’accès, ou encore le retrait d’argent, en posant simplement le doigt sur le lecteur biométrique disposé au point d’acceptation, et sans avoir à manipuler son smartphone.

L’originalité de l’ergonomie Natural Security repose sur son utilisation mains-libres. Avec celle-ci, le smartphone peut rester dans la poche. Désormais, il n’y a plus aucune appréhension liée aux files d’attente ou à la manipulation de son smartphone (vol, casse, etc.), qui sont des freins à l’usage de services mobiles en proximité.

Natural Security est aussi multicanal : grâce à la combinaison d’un pseudonyme public et d’un code confidentiel saisi sur l’application, il offre une authentification forte à distance, en ligne, par téléphone, et même par courrier. L’utilisateur pourra donc s’authentifier auprès de tous ses interlocuteurs privilégiés (banque en ligne, accès en ligne, signature etc.) où qu’il se trouve.

Pour Cédric Hozanne – Directeur Général de Natural Security Alliance : « La mise en place de cet opérateur favorise la création d’un écosystème vertueux pour tous les acteurs impliqués. L’ergonomie mains-libres de la solution répond entièrement aux besoins de simplicité d’usage des utilisateurs ainsi qu’au besoin de fluidité des points d’acceptation du commerce physique avec un réel retour sur investissement. Pour les fournisseurs de services, l’application Natural Security représente une invitation à l’usage renforçant l’attractivité de leurs services en proximité comme à distance. »

Le dispositif biométrique de Natural Security autorisé par la CNIL.

L’autorisation accordée au service de confiance Natural Security est la première de son genre. Elle est l’aboutissement de nombreuses années de recherche et développement en coopération active avec la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés, dans la conception d’un dispositif garantissant le respect de la vie privée et du traitement des données biométriques des utilisateurs.

« L’autorisation accordée par la CNIL est une réelle garantie de confiance pour les utilisateurs, et surtout, en reconnaissant l’Alliance comme véritable opérateur de confiance, intermédiaire entre tous les acteurs du service, elle exempte les fournisseurs de services partenaires (banques, commerçants, …) de toute formalité vis-à-vis de la CNIL » explique Ugo Dallemagne, en charge du département juridique de Natural Security Alliance.

Au cœur de ce service « Privacy-by-Design » se trouve le token biométrique révocable, chiffré, et chaîné, qui garantit le contrôle exclusif de l’utilisateur sur ses données biométriques. L’Opérateur de Confiance Natural Security s’assure par ailleurs que chaque authentification reste anonyme, et qu’il ne dispose d’aucune information personnelle sur l’utilisateur, garantissant ainsi une étanchéité absolue entre les différents fournisseurs de services. La mise en œuvre de cette solution par l’Alliance et les autres acteurs est encadrée strictement par des mesures organisationnelles, de contrats de sous-traitance, et de règles internes.

Des déploiements en cours et à venir

Les premiers déploiements de l’Opérateur d’Authentification de Confiance Natural Security sont en cours, dans l’université de San José State University aux Etats-Unis et avec Envies de Saison dans la métropole Lilloise. Natural Security sera également testé par les clients d’une grande surface de l’enseigne Auchan, dans le nord de la France, en partenariat avec le portefeuille de paiement électronique Fivory ainsi qu’avec le service MyAuchan. D’autres projets sont également en préparation, notamment avec le PMU.

A propos de Natural Security Alliance

Natural Security Alliance est une association internationale regroupant des acteurs du monde bancaire, de la grande distribution, de l’industrie et des fournisseurs de services dans le but de définir et promouvoir les spécifications d’une authentification forte biométrique. Ce standard combine l’utilisation d’un support personnel tel un smartphone ou un objet connecté et l’utilisation de la biométrie, afin d’authentifier fortement l’utilisateur pour l’accès à tous services (paiement, retrait, accès en ligne, contrôle d’accès, etc.).

Plus d’informations : www.naturalsecurityalliance.org

A propos du service d’authentification

Natural Security Natural Security est un service mobile innovant d’Opérateur d’Authentification de Confiance, destiné à renforcer la sécurité des transactions de proximité et en ligne, en permettant à ses utilisateurs de s’authentifier de manière sécurisée auprès des fournisseurs de services de son choix (banques, commerçants, etc.). La solution combine l’utilisation de la biométrie de l’utilisateur ainsi que de son smartphone (iOS / Android), selon les spécifications promues par Natural Security Alliance, pour proposer une expérience multicanal simple, rapide et sécurisée.

Plus d’informations : www.naturalsecurity.fr

Poster un commentaire

Classé dans Biométrie, Identité électronique

Les Européens sont prêts à utiliser la biométrie pour sécuriser leurs paiements

Deux tiers des consommateurs européens souhaitent utiliser la biométrie lorsqu’ils effectuent un paiement

  • Pour trois quarts des personnes interrogées, l’authentification à 2 facteurs, c’est-à-dire associer la biométrie (ce que l’on est) à un outil de paiement (ce que l’on a), est perçue comme un moyen sûr de validation des transactions.
  • La moitié pense que les paiements seront plus sûrs et simplifiés grâce à la biométrie
  • Le scan des empreintes digitales est le type de biométrie le plus connu

Paris, le 18 juillet 2016 – Visa Inc. (NYSE : V) D’après une nouvelle étude de Visa, les consommateurs européens sont intéressés par l’utilisation de la biométrie pour effectuer des paiements, surtout lorsqu’elle est associée à d’autres méthodes de sécurisation. Près des trois quarts (73 %) des personnes interrogées considèrent que l’authentification à 2 facteurs, où la biométrie est utilisée en conjonction avec un outil de paiement, constitue une méthode sécurisée pour s’assurer de l’identité du porteur. L’authentification à deux facteurs associe un support possédé par la personne (carte à puce, téléphone portable, etc.) à un élément constitutif de l’identité de la personne (empreinte biométrique) ou un élément connu de la personne (mot de passe, identifiant). Quelles que soient les situations de paiement, en ligne ou en face-à-face, plus des deux tiers (68 %) veulent utiliser la biométrie comme méthode d’authentification renforcée pour les paiements. Les commerces en ligne ont tout à y gagner, puisque près d’un tiers des consommateurs (31 %) a déjà abandonné un achat sur internet au moment de payer, à cause de la procédure de sécurité.

Jonathan Vaux, Directeur de l’Innovation et des Partenariats chez Visa Europe, note :

« L’authentification et la vérification biométriques suscitent beaucoup d’enthousiasme dans l’univers du paiement parce qu’elles offrent l’opportunité de simplifier et d’améliorer l’expérience client. Notre étude indique que la biométrie est de plus en plus reconnue comme un moyen d’authentification sûr, au fur et à mesure que le grand public se familiarise avec ces fonctionnalités sur leurs terminaux mobiles. »

« Toutefois, un des défis de l’authentification biométrique réside dans les scénarios où il s’agirait de l’unique forme d’authentification, puisqu’elle pourrait donner lieu à de faux positifs ou de faux négatifs, n’étant pas binaire. La biométrie est particulièrement efficace lorsqu’elle est associée à d’autres facteurs, tels qu’un terminal mobile, des technologies de géolocalisation ou une méthode supplémentaire d’authentification. C’est pourquoi nous pensons qu’il est important d’adopter une approche globale qui prenne en compte une large gamme de technologies contribuant à une meilleure expérience, de l’émission d’une carte à la réalisation d’un achat ou à la vérification du solde d’un compte. »

Quant aux avantages de l’authentification biométrique, c’est-à-dire la validation de l’identité par la mesure des caractéristiques intrinsèques propres à chacun, telles que les empreintes digitales ou le scan rétinien, la moitié (51 %) des Européens affirme que son utilisation au moment du paiement pourrait créer une expérience d’achat plus rapide et simple que les méthodes traditionnelles. De même, un tiers (33 %) apprécie le fait que l’authentification biométrique assure la sécurité de leurs données même lorsque le terminal mobile est perdu ou volé.

Jonathan Vaux poursuit :

« Avec les progrès de la technologie, les consommateurs ont de plus en plus de choix pour payer. Tout comme les façons de payer dépendront du lieu et du terminal utilisé, les méthodes d’authentification devront être adaptées à chaque situation. Si l’authentification biométrique offre d’importantes opportunités pour obtenir le bon équilibre entre praticité et sécurité, il ne s’agit pas de l’unique réponse. À l’avenir, nous utiliserons un mix de solutions en fonction de la situation d’achat. En adaptant nos standards pour reconnaître aujourd’hui toutes ces technologies comme des formes valables d’authentification, nous contribuons à créer un environnement adapté pour que les paiements se fassent en toute sécurité, praticité et discrétion. »

La familiarisation avec les empreintes digitales

Ayant interrogé plus de 14 000 consommateurs européens, l’étude révèle que la discrétion et la connaissance des méthodes biométriques sont des vecteurs importants d’adoption. Avec l’essor du paiement mobile, la reconnaissance des empreintes digitales apparaît comme la forme de paiement biométrique la plus favorable, par sa simplicité d’utilisation et sa sécurité. Lorsqu’on ne considère que la perception sécuritaire des technologies biométriques, 81 % des consommateurs pensent que les empreintes digitales sont les plus sûres, suivies du scan rétinien (76 %).

C’est pourquoi plus de la moitié (53 %) exprime une préférence pour les empreintes digitales par rapport aux autres formes d’authentification biométrique pour effectuer un paiement.

Dans toute l’Europe, peu de consommateurs affirment préférer la reconnaissance vocale ou faciale comme méthode de paiement dans diverses situations, qu’il s’agisse de régler un bien ou un service en face-à-face ou sur internet (12 % et 15 %, respectivement). Cependant, on observe en France une plus forte acceptation de ces deux solutions avec respectivement 23 % pour la reconnaissance faciale et 18 % pour la reconnaissance vocale. Les Français sont également plus à l’aise avec le scan rétinien (28 %).

La clé du succès : l’équilibre entre la sécurité et la simplicité des achats

Si plus des deux tiers (67 %) des consommateurs reconnaissent l’importance des données de sécurité pour la protection de leur identité, les nouvelles formes d’authentification doivent parvenir à un équilibre entre rapidité et sécurité.

L’étude indique que l’authentification biométrique est presque autant appréciée pour les situations de paiement en face à face, où la rapidité est une priorité, qu’elle l’est pour les transactions en ligne. Les résultats le montrent clairement :

  • 48 % souhaitent utiliser l’authentification biométrique dans les transports en commun
  • 47 % souhaitent l’utiliser pour régler leurs notes dans les bars et restaurants
  • 46 % voudraient acheter ainsi des biens et services dans les commerces de proximité, comme les épiceries, les cafés ou les enseignes de restauration rapide.
  • 40 % apprécieraient une authentification biométrique lorsqu’ils achètent en ligne
  • Et 39 % lorsqu’ils téléchargent des contenus.

À propos de l’étude

Visa a commandité l’étude « Paiements biométriques » auprès de Populus. L’enquête s’est déroulée du 22 avril au 6 mai 2016 dans sept pays européens : le Royaume-Uni, la Suède, l’Espagne, la France, l’Allemagne, l’Italie et la Pologne. L’échantillon total s’élève à 14 236, avec environ 2 000 personnes interrogées par pays.

À propos de Visa Inc.

Visa Inc. (NYSE : V), entreprise mondiale des technologies de paiement, apporte des solutions électroniques rapides, sécurisées et fiables aux consommateurs, entreprises, institutions financières et autorités publiques dans plus de 200 pays. Le réseau de traitement VisaNet est l’un des plus performants du monde, capable de traiter plus de 65 000 transactions par seconde, avec une protection efficace des consommateurs contre la fraude et l’assurance du paiement pour les commerçants. Visa n’est pas une banque, n’émet pas de cartes, ne fournit pas de crédit et ne fixe pas de taux ou de frais pour les consommateurs. Les innovations de Visa permettent toutefois à ses clients, les institutions financières, d’offrir davantage de choix aux consommateurs : paiement immédiat avec le débit, paiement anticipé avec le prépayé, et paiement différé avec les produits de crédit. Pour en savoir plus, consultez notre site internet (www.visaeurope.com), le blog Visa Vision (www.vision.visaeurope.com) et @VisaEuropeNews

– See more at: https://www.visa.fr/info-presse/actualites/les-europeens-sont-prets-a-utiliser-la-biometrie-pour-securiser-leurs-paiements-1483405?returnUrl=/info-presse/actualites/listing?type=pressrelease#sthash.dLSuN7Bz.dpuf

Poster un commentaire

Classé dans Biométrie, Uncategorized