Archives de Catégorie: Industrie

Carte à puce, tiers de confiance, Secure element, téléphonie mobile, biométrie

La  » Wallet Card  » est annoncée !

C’est la guerre des communiqués.

Le 8 décembre 2017, MasterCard annonce que le réseau collabore avec Dynamics, l’un des fabricants de « Wallet Card » pour développer « une suite étendue de solutions de cartes de paiement, sécurisées interactives et riches en fonctionnalités ».

Le 5 janvier, la société américaine Dynamics Inc, annonce qu’elle dévoilera une nouvelle technologie de paiement « disruptive » lors du CES 2018 de Las Vegas. Cette annonce sera faite avec les réseaux de cartes bancaires Visa, MasterCard, JCB et les principales sociétés mondiales de télécommunications et les banques internationales.

Le 8 janvier, Visa lance le communiqué suivant sous le titre :  » Visa et Dynamics dévoilent la première « Wallet Card » au monde  »

Le dispositif, entrant dans le cadre de l’Internet des objets, contient plusieurs cartes de paiement et comprend un affichage numérique permettant une plus grande sécurité, l’émission instantanée et des alertes ou coupons sur carte.

Dans le cadre du CES (Consumer Electronics Show) 2018, Visa et Dynamics ont dévoilé aujourd’hui la Dynamics Wallet Card, une carte de paiement connectée. Cette version de carte Visa est de la même taille et de la même forme qu’une carte de crédit ou de débit Visa classique, mais elle intègre de multiples caractéristiques et technologies que l’on ne trouvait pas auparavant dans une seule carte de paiement. Les caractéristiques de la carte Wallet Card vont de la capacité d’accéder à plusieurs cartes – EMV, sans contact ou à bande magnétique – à un affichage programmable sur carte qui permet d’envoyer des informations de compte, comme des alertes ou des coupons, au titulaire de la carte via une antenne intégrée.

L’innovation dans la catégorie des paiements ne se limite pas aux articles portables, aux voitures, à la sécurité ou à la technologie mobile – il reste encore beaucoup à faire pour mettre à jour l’expérience basée sur les cartes, qui demeure le principal facteur de forme utilisé à l’échelle mondiale pour compléter les transactions de paiements numériques « , a déclaré Mark Nelsen, vice-président principal des produits de risque et d’authentification chez Visa. Et d’ajouter : « ayant collaboré avec Dynamics depuis le lancement de leur premier produit il y a plusieurs années, nous sommes ravis des nombreux avantages uniques que la carte Visa Portefeuille peut offrir aux institutions financières et aux titulaires de carte, tant pour les institutions financières que pour les titulaires de carte ».

La carte porte-monnaie comprend une puce et une antenne de téléphone cellulaire pour que les données puissent être transférées entre la carte porte-monnaie et la banque d’un consommateur partout dans le monde et à tout moment de la journée.

L’appareil offre un certain nombre d’avantages pour le titulaire de carte et des technologies de pointe, notamment :

• Le stockage de plusieurs cartes sur un seul support. Les titulaires peuvent accéder à leurs cartes de débit, de crédit, prépayées, multidevises, à usage unique ou de fidélisation sur une seule carte en appuyant sur un bouton. Chaque pression fait apparaître l’une des cartes enregistrées au préalable par le titulaire. Les informations de compte sont affichées sur l’écran de la carte avec la possibilité de basculer entre les cartes ou les comptes.

• L’émission instantanée: En tant que première plateforme de cartes numériques instantanée, les institutions financières peuvent distribuer la carte Visa Portefeuille n’importe où et n’importe quand, par exemple dans leurs succursales de détail ou lors d’événements, et les consommateurs peuvent l’activer immédiatement.

• Sécurité accrue: Une banque peut rapidement supprimer un numéro de compte de carte compromis et le remplacer par un nouveau numéro de compte, ce qui est pratique et rassurant pour le titulaire de carte.

• Alertes et messages: Un écran de 65 000 pixels sur carte affiche les renseignements sur le compte et permet d’envoyer des messages à la carte Visa Portefeuille en tout temps. Par exemple, après chaque achat, un message peut être envoyé pour informer le consommateur de l’achat et de son solde s’il utilise une carte prépayée ou de débit. Les titulaires de carte peuvent également recevoir des coupons directement sur l’écran ou être avisés d’un achat suspect et cliquer sur « Not Me » pour signaler une fraude soupçonnée et demander un nouveau numéro de carte.

• Batterie Autochargeable : Une puce organique assure que la carte de paiement se charge d’elle-même en fonctionnement normal et ne nécessite aucun travail pour le titulaire de la carte.

« Aujourd’hui, nous sommes heureux d’avoir de nouveau Visa à nos côtés en tant que partenaire intégral et leader d’opinion alors que nous lançons Wallet Card, notre carte de paiement la plus innovatrice à ce jour ».

Pour les consommateurs intéressés par une telle carte,  ils peuvent s’inscrire à l’adresse http://www.getwalletcard.com.

Précisons que le produit de Dynamics n’est pas le seul, ni le premier. Plusieurs « Wallet Cards » ont été et sont toujours proposées par des entreprises américaines avec un prix de vente unitaire qui dépasse les 100 dollars pièce. Le rappel des produits a fait l’objet d’un chapitre dans le livre « Cartes, etc. » de Charles Copin, à paraître fin janvier 2018.

Poster un commentaire

Classé dans États-Unis, Carte à puce, Industrie, Uncategorized

Thales et Gemalto créent le leader mondial de la sécurité digitale

• Offre au prix de 51€ par action, représentant une prime de 57% sur le cours de clôture
du 8 décembre 2017
• Offre intégralement en numéraire, unanimement recommandée par le Conseil d’administration
de Gemalto et unanimement approuvée par le Conseil d’administration de Thales
• Création d’un leader mondial du marché en croissance rapide de la sécurité digitale, accompagnant les clients les plus exigeants dans leur transformation digitale
• Rapprochement des actifs digitaux de Thales au sein de Gemalto, qui deviendra l’activité mondiale du groupe dans la sécurité digitale

​Paris La Défense, Amsterdam, le 17 décembre 2017 – 8h00 – Thales (Euronext Paris: HO) et Gemalto (Euronext Amsterdam et Paris: GTO) annoncent aujourd’hui la signature d’un accord (l’« accord de rapprochement ») relatif à une offre en numéraire, au prix de 51€ par action coupon attaché, portant sur l’ensemble des actions de Gemalto. Cette offre est unanimement  recommandée par le conseil d’administration de Gemalto.

Patrice Caine, Président Directeur Général de Thales, a déclaré : « L’acquisition de Gemalto marque une étape clé dans la mise en oeuvre de la stratégie de Thales. Avec l’équipe de direction de Gemalto, nous avons de grandes ambitions fondées sur une vision partagée de la transformation numérique de nos métiers et de nos clients. Notre projet bénéficiera à l’innovation et à l’emploi tout en respectant les enjeux de souveraineté liés aux technologies stratégiques. Nous avons un immense respect pour les succès technologiques de Gemalto et nos deux groupes partagent un même ADN et une même culture. Je souhaite remercier personnellement l’équipe de direction de Gemalto et son conseil d’administration pour leur soutien unanime et j’accueille chaleureusement les 15 000 employés de Gemalto au sein de notre groupe. En unissant leurs talents, Thales et Gemalto créent un leader mondial de la sécurité numérique. »

Philippe Vallée, Directeur Général de Gemalto, a ajouté : « J’ai la conviction que l’arrivée de Gemalto au sein de Thales est le choix le plus porteur et le plus pertinent pour notre entreprise,  ses collaborateurs, ses clients, ses actionnaires et ses autres parties prenantes. Nous partageons les mêmes valeurs et Gemalto, dans cette nouvelle configuration, pourra poursuivre son projet industriel, accélérer son développement et réaliser sa vision de la sécurité numérique. »

Alex Mandl, Président du Conseil d’Administration de Gemalto a déclaré : « Le Conseil d’Administration  a étudié avec soin et en concertation avec ses conseils financiers et juridiques, toutes les options possibles et a statué à l’unanimité que l’offre proposée par Thales est dans le meilleur intérêt de la Société et de l’ensemble de ses parties prenantes. Dans ce contexte, le Conseil d’Administration de Gemalto recommande unanimement l’offre de Thales à ses actionnaires. »​

Télécharger le document complet

A propos de Th​ales

Thales est un leader mondial des hautes technologies pour les marchés de l’Aérospatial, du Transport, de la Défense et de la Sécurité. Fort de 64 000 collaborateurs dans 56 pays, Thales a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 14,9 milliards d’euros. Avec plus de 25 000 ingénieurs et chercheurs, Thales offre une capacité unique pour créer et déployer des équipements, des systèmes et des services pour répondre aux besoins de sécurité les plus complexes. Son implantation internationale exceptionnelle lui permet d’agir au plus près de ses clients partout dans le monde.
www.thalesgroup.com

À propos de Gemalto

Gemalto (Euronext NL0000400653 GTO) est le leader mondial de la sécurité numérique, avec un chiffre d’affaires 2016 de 3,1 milliards d’euros et des clients dans plus de 180 pays. Nous apportons la confiance dans un monde de plus en plus interconnecté.

Nos technologies et services, des logiciels sécurisés à la biométrie et au chiffrement, permettent aux entreprises et aux gouvernements d’authentifier les identités mais également de protéger les données afin qu’elles restent en sécurité et assurent des services dans les appareils personnels, les objets connectés, le cloud et sur les réseaux.

Les solutions de Gemalto sont au cœur de la vie moderne, du paiement à la sécurité de l’entreprise en passant par l’internet des objets. Nous authentifions les personnes, les transactions ainsi que les objets, chiffrons les données et créons de la valeur pour les logiciels – permettant ainsi à nos clients d’offrir des services numériques sécurisés à des milliards de personnes et d’objets.

Présent dans 48 pays, Gemalto emploie plus de 15 000 personnes travaillant depuis 112 bureaux, 43 centres de personnalisation et de données et 30​ pôles de Recherche et de Développement logiciel.

Pour plus d’informations, visitez notre site www.gemalto.com/france, ou suivez @GemaltoFrance sur twitter.

Poster un commentaire

Classé dans Carte à puce, Industrie, Sécurité

Sopra Steria finalise l’acquisition de Galitt

Paris, le 7 novembre 2017 – Sopra Steria (Euronext Paris : SOP), leader européen de la transformation numérique, a finalisé aujourd’hui l’acquisition de Galitt, société de Conseil et Editeur de solutions sur le marché des systèmes de paiement et des transactions sécurisées.

Comme indiqué dans le communiqué de presse annonçant le projet d’acquisition publié le 31 août 2017, Sopra Steria a acquis 88,2 % des actions et droits de votes de Tecfit, société holding du groupe Galitt, jusqu’alors exclusivement détenue par le fondateur et le management historique. Une acquisition différée des parts minoritaires par Sopra Steria est envisagée au plus tard en 2021.

Cette acquisition renforce le positionnement de Sopra Steria sur le vertical bancaire et permettra à Galitt d’accélérer sa croissance en France et à l’international. En outre, Galitt bénéficiera de l’expertise verticale de Sopra Steria pour étendre son champ d’activités à de nouveaux secteurs d’activités (distribution, transports…) et sera en mesure de générer d’importantes synergies commerciales et de revenus avec les différentes entités du Groupe et en particulier avec Sopra Banking Software.

Pour rappel, la société Galitt, forte de 250 collaborateurs et d’environ 400 clients, a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 30,8 M€.

Galitt entrera au périmètre de consolidation de Sopra Steria de manière rétroactive, au 1er novembre 2017.

A propos de Sopra Steria

Sopra Steria, leader européen de la transformation numérique, propose l’un des portefeuilles d’offres les plus complets du marché : conseil, intégration de systèmes, édition de solutions métier, infrastructure management et business process services. Il apporte ainsi une réponse globale aux enjeux de développement et de compétitivité des grandes entreprises et organisations. Combinant valeur ajoutée, innovation et performance des services délivrés, Sopra Steria accompagne ses clients dans leur transformation et les aide à faire le meilleur usage du numérique. Fort de plus de 40 000 collaborateurs dans plus de 20 pays, Sopra Steria affiche un chiffre d’affaires de 3,7 milliards d’euros en 2016.

Sopra Steria (SOP) est coté sur Euronext Paris (Compartiment A) – Code ISIN : FR0000050809

Pour plus d’informations, retrouvez-nous sur http://www.soprasteria.com

À propos de Galitt

Galitt (www.galitt.fr) propose conseil et services en systèmes de paiement et transactions électroniques sécurisées. Présent dans la durée, avec un ensemble de métiers et de savoir-faire complémentaires et reconnus, Galitt accompagne ses clients sur tout le cycle de vie de leurs projets : les experts de Payment Consulting et leurs approches innovantes éclairent les choix stratégiques des décideurs ; les consultants de Payment Services assistent les clients dans la mise en oeuvre de leurs projets de paiement ; les équipes de Testing Solutions développent des logiciels de test et participent aux phases d’industrialisation des tests ou de certification des solutions ; les collaborateurs de Payment Solutions développent et opèrent des applications monétiques et transactionnelles à forte valeur ajoutée ; les formateurs de Payment Education relayent l’expertise et le métier de Galitt lors de séminaires.

Les logiciels Catti™, KaNest®, VisuCard®, G-Tokenizer™ et VisuBank® sont conçus, développés et maintenus par Galitt qui peut également les opérer.

Poster un commentaire

Classé dans Industrie

Nouvelle annonce des prévisions de Gemalto : les salariés sont fortement préoccupés

Source : http://www.cfecgc-gemalto.org/
24 juillet 2017

Gemalto n’en finit plus d’émettre des profits warnings. Celui de vendredi dernier (21 juillet) est celui de trop.
Après avoir vécu depuis plusieurs semaines avec des rumeurs de rachats, cette dernière annonce de profits en baisse et de dépréciation est très mal accueillie par les salariés.
Nous notons d’ailleurs l’absence de détails et d’explications sur cette dépréciation de 420 millions d’euros.

Il s’agit d’une situation jusque-là inédite à Gemalto et nous ne sentons pas nos dirigeants maîtriser ce qui arrive. Tout donne l’impression qu’il n’y a pas de capitaine à bord.

Les marchés financiers ne croient plus en Gemalto, leader de la sécurité numérique, et déprécient fortement ses actions.
Cela fait le quatrième profit warning en moins d’un an. Comment les analystes financiers pourront-ils prendre au sérieux notre prochain plan pluriannuel qui doit être communiqué en octobre ?

Nous vivons actuellement le plan social de Netsize, filiale française de Gemalto SA. Tous les salariés de Gemalto s’attendent maintenant à une rentrée en septembre difficile socialement.

Le droit d’alerte en de telles circonstances a bien sûr déjà été voté au CCE du 3 Mai 2017. Nous comptons sur cette expertise pour préparer cette rentrée.

Il y a 11 mois, nous nous rappelons pourtant très bien que Gemalto annonçait encore tenir ses 660 millions de profits fin 2017.
For 2016, Gemalto expects to generate a +1.5 percentage point gross margin increase, accelerating its profit from operations expansion towards its 2017 objectives

Après 4 profits warning nous sommes maintenant autour de 300 millions d’euros de profits. C’est pour cela que nous renouvelons notre demande de remboursement par les dirigeants de toutes les plus-values sur leurs actions gratuites et stock-options sur 2016 et 2017. Nous demandons également la révocation d’Olivier Piou de son poste au board, qu’il avait justifié comme étant nécessaire pour la réussite des objectifs fin 2017 qu’il avait lui-même fixé.

Poster un commentaire

Classé dans Industrie

Ingenico équipe les maroquineries connectées des Galeries Lafayette du paiement omnicanal

Ingenico Group (Euronext: FR0000125346 – ING), leader mondial des solutions de paiement intégrées, accompagne les Galeries Lafayette, leader du commerce de cœur de ville et spécialiste de la mode, pour ledéveloppement de leur concept de maroquinerie connectée « showroom digital ».

Dans leurs magasins de La Rochelle et de Cannes, les Galeries Lafayette proposent désormais une maroquinerie connectée. Ce showroom expose un nombre réduit d’articles munis d’étiquettes NFC et reconnus par un socle de lecture ; via une interface web et un grand écran, le client accède directement à la page du site des Galeries Lafayette proposant l’article et fait son choix parmi une offre enrichie de diverses déclinaisons de tailles et couleurs. Le client finalise son achat en se connectant à son compte Galeries Lafayette depuis l’écran et en réglant surle terminal de paiement Ingenico associé. Il reçoit le produit le lendemain à son domicile ou en magasin. Cette transaction web-in-store de nouvelle génération est intégrée de manière transparente dans le parcours client des Galeries Lafayette et elle s’appuie sur la solution de paiement omnicanal Axis d’Ingenico. Cette solution rend aussi possibles le retour d’articles et le remboursement automatique et à distance destransactions faites en magasin.

Ce concept permet d’enrichir l’offre de maroquinerie dans les magasins régionaux et est amené à  s’étendre au-delà de l’expérience de ces deux magasins. Les Galeries Lafayette pourront ainsi se positionner en région comme à Paris en leader de la maroquinerie haut de gamme et développer les ventes de ce type de produits.

« Nous nous félicitons de ce partenariat innovant avec les Galeries Lafayette. » a déclaré Guillaume Pascal, Directeur général d’Ingenico France. « Il montre notre capacité à accompagner un acteur majeur de la grande distribution dans sa volonté de proposer une expérience d’achat omnicanal inédite, qui représente un levier de développement du chiffre d’affaires et de fidélisation client. »

Le showroom digital a reçu le trophée Store-to-Web, lors du Congrès LSA Omnicanal et Expérience client, qui s’est tenu à Paris le 1er juin 2017.

Poster un commentaire

Classé dans Industrie, Objets connectés

Ingenico Group investit dans la start-up californienne Joinedapp pour concevoir le commerce conversationnel de demain

Ingenico Group, leader mondial des solutions de paiement intégrées, a annoncé aujourd’hui avoir investi dans Joinedapp, une start-up basée à Palo Alto en Californie. Joinedapp développe des solutions e-commerce basées sur les chatbots qui permettent aux commerçants de toutes tailles ainsi qu’aux marques de communiquer avec leurs clients directement via leurs applications de messagerie favorites. Fonctionnant de façon agnostique sur l’essentiel des applications de messagerie, la technologie de Joinedapp constitue une solution évolutive pour développer et monétiser l‘audience des marques.

Avec plus de 3 milliards d’utilisateurs, les applications de messagerie ont détrôné les réseaux sociaux et sont aujourd’hui les premières plateformes mobiles. Le marketing via l’e-mailing et les médias sociaux étant parvenu à maturité, les chatbots, jusqu’ici essentiellement utilisés pour des applications type service clients, sont considérés comme une nouvelle opportunité de ventes en ligne. Le recours par Joinedapp à l’intelligence artificielle permet de créer une solution e-commerce intégrée et sans friction, et ouvre la voie à un véritable « commerce conversationnel ». Les consommateurs dialoguent, consultent, et désormais pourront acheter directement dans une application de messagerie. C’est pourquoi la plupart des commerçants font de l’utilisation des chatbots une priorité pour leur stratégie de développement e-commerce.

Le commerce conversationnel fait partie intégrante de la stratégie d’Ingenico Group pour les années à venir », expliqueMichel Léger, VPE Innovation chez Ingenico Group. « En intégrant le paiement directement dans les bots de messagerie, les commerçants suppriment du processus d’achat les étapes qui freinent la conversion, permettant de créer une expérience utilisateur fluide. Nous sommes également convaincus que la plateforme agnostique de Joinedapp est unique sur le marché et offre aux commerçants un potentiel formidable. »

Quand Ingenico Group et Joinedapp se sont rencontrés il y a quelques mois, chacun examinait déjà le domaine de l’intelligence artificielle comme levier d’augmentation de la conversion des intentions d’achat. Convaincus que permettre un achat fluide directement dans une messagerie améliorerait significativement les ventes, ils ont établi un partenariat visant à développer un bot doté nativement d’une solution de paiement intégrée. Cette solution s’appuie sur la technologie Connect d’Ingenico ePayments et son vaste portefeuille de modes de paiement internationaux ou novateurs. S’intégrant aux principales applications de messagerie, notamment Facebook Messenger, Line, Skype, WeChat, Telegram et Kik, cette solution permet aux commerçants de créer une seule expérience utilisateur qu’ils déploient sur tous ces réseaux.

Arash Hassibi, directeur général et fondateur de Joinedapp, ajoute : « Nous permettons à nombre de grandes marques et commerçants d’interagir avec leurs clients, de susciter leur intérêt et de transformer ces échanges en achats, par le biais des applications de messagerie les plus courantes. Ce partenariat avec Ingenico Group nous donne la possibilité de renforcer notre proposition de valeur unique et de développer de nouveaux cas d’usage propres à différents secteurs. »

En tant que principal souscripteur à la levée de fonds d’amorçage de Joinedapp, Ingenico soutient la capacité de croissance de cette dernière, renforce leur partenariat et donne une nouvelle impulsion aux activités de recherche et aux projets communs.

Source : communiqué de presse Ingenico group

Poster un commentaire

Classé dans Chatbot, Industrie

Worldline et Hease Robotics dévoilent Heasy, le 1er robot kiosque interactif avec terminal de paiement intégré

Bezons, le 16 mai 2017 – Worldline [Euronext : WLN], leader européen et acteur de référence dans le secteur des paiements et des services transactionnels et leur partenaire Hease Robotics, fabricant français de robot de service professionnel, vous présentent Heasy, le 1er robot kiosque interactif avec terminal de paiement intégré, sur le salon INNOROBO 2017.

 Au CES de Las Vegas, janvier 2017, Worldline et Hease Robotics ont annoncé un nouveau service de paiement mobile intégré au robot Heasy et à destination des lieux publics (Centres commerciaux, gares, aéroports, magasins et lieux de divertissement ou d’événements par exemple).

Ils dévoilent le résultat de cette collaboration au Salon INNOROBO : le robot Heasy est présenté en situation  dans un véritable cinéma reconstitué. Les visiteurs pourront tester la solution complète qu’offre le robot : le système de détection du client grâce à un algorithme de reconnaissance faciale, le choix du film grâce à un écran tactile, le paiement grâce au terminal de paiement intégré « Valina » et enfin le retrait du ticket.

 

Heasy est capable de se déplacer tout seul dans un environnement ouvert au public pour intéragir avec les visiteurs, leur distribuer des tickets et capter leur attention.

Sa mission est également de répondre aux questions simples. Cependant l’utilisateur peut contacter à tout moment le membre du personnel le plus proche grâce au système de hotline par téléprésence présent dans le robot
Worldline et Hease Robotics vous invitent au Salon INNOROBO, du 16 au 18 mai 2017, sur le stand  R09, pour rencontrer le robot Heasy et découvrir une expérience inédite autour du monde du cinéma et de la relation client.

Nicolas Kozakiewicz, Directeur de la Recherche et Développement et de l’Innovation de Worldline a déclaré :“Travailler avec des partenaires offre la possibilité de croiser les meilleures expertises. Notre collaboration avec Hease Robotics est un cas parfait pour compléter un grand nombre de services basés sur les transactions comme le paiement, la reconnaissance d’image, l’interaction naturelle…”

Max Vallet, PDG de Hease Robotics a déclaré : “Nous sommes extrêmement fiers que Worldline ait choisi Hease Robotics pour travailler sur le futur de l’interaction dans les secteurs du retail et des solutions transactionnels. Nous souhaitons réinventer les kiosques interactifs grâce au robot, ce qui signifie travailler avec le meilleur acteur dans le monde en termes de technologie. Worldline apportera sa technologie mais aussi son expérience à Heasy, notre robot kiosque interactif.”
A propos de Worldline

Worldline [Euronext : WLN] est le leader européen et un acteur mondial de référence dans le secteur des paiements et des services transactionnels. Worldline met en place des services nouvelle génération, permettant à ses clients d’offrir au consommateur final des solutions innovantes et fluides. Acteur clef du B2B2C, riche de plus de 40 ans d’expérience, Worldline sert et contribue au succès de toutes les entreprises et administrations, dans un marché en perpétuelle évolution. Worldline propose un Business Model unique et flexible, construit autour d’un portefeuille d’offres évolutif et global permettant une prise en charge end-to-end. Les activités de Worldline sont organisées autour de trois axes : Merchant Services & Terminals, Mobility & e-Transactional Services, Financial Processing & Software Licensing incluant equensWorldline. Worldline emploie plus de 8 600 collaborateurs dans le monde entier et génère un chiffre d’affaires estimé à  environ 1,5 milliard d’euros sur une base annuelle. Worldline est une entreprise du Groupe Atos. worldline.com
A propos de Hease Robotics

Hease Robotics est un fabricant français de robots de service professionnel, délivrant un robot axé sur l’interaction dans les secteurs du retail et de la relation client : HEASY.

Il informe, divertit, guide et accueille l’audience, fournissant un service intelligent hautement personnalisé. En intégrant la nouvelle génération de kiosques numériques, HEASY collecte de précieuses données interactives, garantissant un fort ROI, mais aussi connecte l’utilisateur à un membre du personnel lorsque l’interaction nécessite un contact humain par un système de télé-présence évolué.

Basé à Lyon en France, Hease Robotics a participé de manière remarqué au CES en Janvier et annoncera plusieurs déploiements en Europe en 2017.

Poster un commentaire

Classé dans Industrie, ROBOTS