Archives de Catégorie: Internet des Objets

Gemalto builds a trusted IoT with reliable connectivity, steadfast security and agile monetization at IoT World 2017

Austin, TX – May 12, 2017, Gemalto (Euronext NL0000400653 GTO), the world leader in digital security, will demonstrate its end-to-end IoT offering designed to « Connect. Secure. Monetize. » at Internet of Things World 2017 – the world’s largest IoT Event.

In order to realize the benefits of the IoT, there are three critical components for the ecosystem to thrive: reliable connectivity, strong security and an agile monetization framework.

Visit booth #1714 to experience how Gemalto and attending partner, West, create the secure, connected and revenue driven technology needed for any IoT deployment.

Connect.
West’s Safety Services provide the critical link between the private and public safety sectors with connectivity to improve emergency response. Leveraging Gemalto’s IoT module services, West will demonstrate their Emergency Aware Services solution which blends intelligence from field deployed Gemalto M2M Modules into incident command context. For instance, when smart city elements such as fire detection sensors are activated, the public safety command can instantly geo-fence the area, asses the seriousness of the situation, and identify and notify first responders in the area.

Secure.
As LPWANs (Low-Power Wide Area Networks) are booming, Gemalto will demonstrate its new Trusted Key Manager (TKM) solution for the low-power LoRa™ networks. The TKM for LoRa ensures end-to-end security for IoT devices connecting over LoRaWAN™, while allowing flexibility to choose any LoRa network operator, manage massive fleets of devices, and ensure trust for IoT connected objects that thrive on cost-efficient, low-data rate connectivity.

Monetize.
Gemalto will also demonstrate Sentinel Fit, an embedded software solution for secure licensing with the ability to maximize monetization of software-based products, for even the smallest of IoT devices and intelligent machines. Sentinel Fit together with Sentinel EMS seamlessly integrates with back office systems and has a wide range of data collection and reporting capabilities. Licenses can be activated and updated throughout the entire product lifecycle, allowing full monetization and operational efficiency.

Watch the Connect.Secure.Monetize video

Upcoming Events:
IoT Strategy and Innovation Workshop: Back by popular demand, Gemalto will host its second annual workshop to examine the best strategies for successful IoT deployments on May 15 from 9am – 6pm PST | Santa Clara, CA| Register here.

Hear Gemalto speak on defining a successful IoT deployment strategy
Wednesday, May 17th at 12:40 pm
Listen to industry leaders from Lina Group, Inc; PARC, a Xerox Company; Grey Heron; Zuora and Gemalto during the Executive Summit panel « Defining your IoT Strategy: Executives as IoT adoption influencers. »

Poster un commentaire

Classé dans International, Internet des Objets, Uncategorized

Nouveau programme d’accélération pour les entreprises de la Microélectronique et de l’Internet of Things (IoT)

Lancement d’un nouveau programme d’accélération pour les entreprises de la Microélectronique et de l’Internet of Things (IoT)

Une action majeure du plan d’actions Microélectronique Paca 2020

Fin 2015, le Préfet de Région a initié une réflexion sur l’avenir de la microélectronique en région PACA, sous la coordination de la Direccte PACA, et regroupant de nombreux partenaires du secteur.

Un plan d’actions ambitieux a ainsi été établi sur différents leviers afin de renforcer ce secteur d’activité et créer plus de 1000 emplois sur 5 ans.
Ce plan d’actions répond à quatre grands enjeux stratégiques, à savoir comment développer notre écosystème d’entreprises de conception (Fabless), comment développer des positions compétitives de l’écosystème microélectronique dans la chaîne de valeur de l’Internet of Things (IoT) et dans les technologies More than Moore, comment améliorer la promotion de l’attractivité du territoire et comment mieux exploiter les compétences et moyens de manufacturing.

Pour développer des positions compétitives, la mise en place de programmes d’accélération pour les PME et startups de la région est une priorité. Ce nouveau programme en est la déclinaison opérationnelle, et le pôle SCS en est le maître d’oeuvre.

A la recherche de l’Excellence Opérationnelle !

L’expérience de plusieurs programmes d’aide à la croissance des entreprises mis en oeuvre par le pôle depuis 2011 a permis de proposer une approche innovante aux entreprises de la filière microélectronique.
Ce programme s’adresse à plusieurs profils de Startups et PME : celles de type « Fabless », celles qui conçoivent des produits électroniques avec un fort potentiel d’intégration microélectronique, ou encore celles qui conçoivent des composants ou systèmes More than Moore pour l’IoT.

Le succès d’une entreprise innovante, en particulier la startup, repose sur l’excellence opérationnelle dès le départ du projet. Pour les experts de l’accompagnement aux Etats-Unis et en Europe, la qualité de l’exécution d’une idée est la clé du succès : avec la même urgence, la même ambition et la même rigueur, le chef d’entreprise doit porter tous ses efforts sur quatre piliers : le produit, le marché, les compétences et les financements.

Grâce au soutien financier de la Direccte PACA, ce programme se concentre sur ces quatre piliers et s’attache, après une phase d’audit et de conseil, à accompagner opérationnellement l’équipe dirigeante afin d’atteindre le niveau d’excellence pour concrétiser l’ambition de l’entreprise. L’accompagnement sera réalisé par des experts, spécialement sélectionnés pour leur niveau de compétences et leur parcours réalisé au sein de grandes entreprises ou de startups issues de la microélectronique et de l’IOT.

Depuis le 11 avril, date du lancement du programme, six entreprises du territoire PACA sont accompagnées et d’autres rejoindront le programme d’ici quelques mois.
Ce programme va se dérouler jusqu’à la fin de l’année 2018.
Il est accessible à un maximum de 12 PME-Startups et reste ouvert pour participation.

Pour plus d’informations : contactez Stéphanie Schohn, stephanie.schohn@pole-scs.org / 06 89 96 19 11

Poster un commentaire

Classé dans Industrie, Internet des Objets

VODAFONE & MATOOMA S’ASSOCIENT POUR RENFORCER L’ÉCOSYSTÈME IOT

NOUVEAUTÉ

10/04/2017

Communiqué de presse

Matooma, le leader français des services de connectivité IoT multi-opérateur annonce son partenariat avec Vodafone, l’un des plus grands groupes internationaux de télécommunication. Finalisé durant le salon MtoM en mars dernier à Paris, ce partenariat combine le réseau IoT mondial de Vodafone, leur plateforme de connectivité et leur connaissance du marché IoT avec la plateforme de gestion et l’expertise de Matooma dans les objets connectés.

DÉVELOPPER UNE OPPORTUNITÉ IOT POUR LES STARTUPS ET PME FRANÇAISES

Le partenariat aidera à développer davantage les opportunités IoT auprès des startups et PME en France. Selon Ivo Rook, Directeur de l’IoT chez Vodafone, « un écosystème fort est un facteur décisif pour accéder au futur succès de l’IoT. Nous sommes ravis de travailler avec Matooma, une entreprise avec une vision claire des services IoT à offrir aux startups et PME ».

Grâce à cet accord, Matooma devient le premier revendeur Vodafone sur le marché français.

Matooma sera en capacité de distribuer les produits Vodafone pour compléter son panel de solutions dans le monde entier. Elle profitera désormais des services et compétences de Vodafone pour développer des offres innovantes et garantir les meilleurs prix en France.

« Ce partenariat est une étape importante pour Matooma car nous serons en mesure de proposer une nouvelle offre à forte valeur ajoutée à nos clients. Cette valeur peut rapidement augmenter grâce à l’impact global de Vodafone nous offrant l’opportunité d’étendre nos offres en France et à l’international », explique Fréderic Salles, PDG de Matooma.

QUELS AVANTAGES LES CLIENTS PEUVENT-ILS TIRER DE CETTE NOUVELLE OFFRE ?

Le marché français des objets connectés connaît une croissance exponentielle. Cette offre commune permettra de créer une large gamme de solutions pour répondre aux besoins du marché. Fabricants, installateurs et intégrateurs de technologies IoT bénéficieront désormais d’un réseau M2M mondial avec plus de flexibilité et un support local personnalisé.

Les petites et moyennes entreprises situées en France auront accès à une couverture en 2G, 3G et 4G grâce à la carte SIM internationale de Vodafone qui se connectera au réseau comme une carte SIM locale. Cette SIM garantit une couverture sur plus de 200 réseaux à travers le monde et s’accrochera aux trois principaux réseaux en France, permettant aux clients de bénéficier du meilleur service de connectivité où qu’ils soient. Ils auront également accès à la plateforme universelle de Matooma, leM2MManager qui intègre la plateforme de gestion de Vodafone, ainsi qu’à un service client spécialisé.

Les cartes SIM de Vodafone s’appuient sur une infrastructure IoT mondiale parfaite pour toute entreprise française choisissant de se tourner un jour vers l’international. Elles sont pré-provisionnées, prêtes à l’emploi et facilitent l’installation, la distribution et le déploiement de toute solution IoT. Ce système permet ainsi aux clients de Matooma d’accéder à un réseau IoT possédant déjà plus de 50 millions de connexions.

Matooma et Vodafone travaillent ensemble pour fournir une solution complète et adaptée à leurs clients français. Le partenariat entre les deux acteurs est à ce jour consolidé et la commercialisation des offres de Vodafone débutera durant le deuxième semestre 2017.

Poster un commentaire

Classé dans Industrie, Internet des Objets, Uncategorized

CaixaBank to open payment innovation hub with global partners

CaixaBank, Global Payments, Samsung, Visa and BNP Paribas-owned Arval are to jointly invest EUR5 million in a Barcelona-based Payment Innovation Hub to confront new frontiers for payments in e-commerce and the Internet of Things.

A dedicated and multidisciplinary R&D team will operate at the Payment Innovation Hub, combining purely tech professionals with specialists in market analysis, business development and marketing.

Three areas of research have been identified:

  • Automobiles: Research into solutions for connected cars
  • Home: Innovation for domestic applications, particularly regarding the Internet of Things (IoT)
  • Commerce: Projects aimed at driving the shopping experience, both online and at brick-and-mortar stores.

The hub will have its own custom designed offices, comprised of brainstorming meeting rooms and workspaces clustered around an innovation lab where projects will be put through their paces in conditions that simulate real life situations.

The facility will also feature a space for outreach and training, which will include conference rooms and host regular masterclasses, as well as an area dedicated to showcasing and testing the latest technological developments.

Source : https://www.finextra.com/newsarticle/30361/caixabank-to-open-payment-innovation-hub-with-global-partners?utm_medium=dailynewsletter&utm_source=2017-3-31

Poster un commentaire

Classé dans Banque, Internet des Objets

FTC Charges D-Link Put Consumers’ Privacy at Risk Due to the Inadequate Security of Its Computer Routers and Cameras

Device-maker’s alleged failures to reasonably secure software created malware risks and other vulnerabilities

FOR RELEASE

January 5, 2017

The Federal Trade Commission filed a complaint against Taiwan-based computer networking equipment manufacturer D-Link Corporation and its U.S. subsidiary, alleging that inadequate security measures taken by the company left its wireless routers and Internet cameras vulnerable to hackers and put U.S. consumers’ privacy at risk.

In a complaint filed in the Northern District of California, the FTC charged that D-Link failed to take reasonable steps to secure its routers and Internet Protocol (IP) cameras, potentially compromising sensitive consumer information, including live video and audio feeds from D-Link IP cameras.

The complaint filed today is part of the FTC’s efforts to protect consumers’ privacy and security in the Internet of Things (IoT), which includes cases the agency has brought against ASUS, a computer hardware manufacturer, andTRENDnet, a marketer of video cameras.

“Hackers are increasingly targeting consumer routers and IP cameras — and the consequences for consumers can include device compromise and exposure of their sensitive personal information,” said Jessica Rich, director of the FTC’s Bureau of Consumer Protection. “When manufacturers tell consumers that their equipment is secure, it’s critical that they take the necessary steps to make sure that’s true.”

According to the FTC’s complaint, D-Link promoted the security of its routers on the company’s website, which included materials headlined “EASY TO SECURE” and “ADVANCED NETWORK SECURITY.” But despite the claims made by D-Link, the FTC alleged, the company failed to take steps to address well-known and easily preventable security flaws, such as:

  • “hard-coded” login credentials integrated into D-Link camera software — such as the username “guest” and the password “guest” — that could allow unauthorized access to the cameras’ live feed;
  • a software flaw known as “command injection” that could enable remote attackers to take control of consumers’ routers by sending them unauthorized commands over the Internet;
  • the mishandling of a private key code used to sign into D-Link software, such that it was openly available on a public website for six months; and
  • leaving users’ login credentials for D-Link’s mobile app unsecured in clear, readable text on their mobile devices, even though there is free software available to secure the information.

According to the complaint, hackers could exploit these vulnerabilities using any of several simple methods. For example, using a compromised router, an attacker could obtain consumers’ tax returns or other files stored on the router’s attached storage device. They could redirect a consumer to a fraudulent website, or use the router to attack other devices on the local network, such as computers, smartphones, IP cameras, or connected appliances.

The FTC alleges that by using a compromised camera, an attacker could monitor a consumer’s whereabouts in order to target them for theft or other crimes, or watch and record their personal activities and conversations.

The FTC has provided guidance to IoT companies on how to preserve privacy and security in their products while still innovating and growing IoT technology.

The Commission vote authorizing the staff to file the complaint against D-Link Corporation and California-based D-Link Systems, Inc. was 2-1, with Commissioner Maureen K. Ohlhausen voting no. The complaint was filed in the U.S. District Court for the Northern District of California.

NOTE: The Commission files a complaint when it has “reason to believe” that the law has been or is being violated and it appears to the Commission that a proceeding is in the public interest. The case will be decided by a federal district court judge.

The Federal Trade Commission works to promote competition, and protect and educate consumers. You can learn more about consumer topics and file a consumer complaint online or by calling 1-877-FTC-HELP (382-4357). Like the FTC on Facebook(link is external), follow us on Twitter(link is external), read our blogs and subscribe to press releases for the latest FTC news and resources.

Poster un commentaire

Classé dans International, Internet des Objets, Juridique

La gestion des cartes eSIM devient la nouvelle référence du secteur automobile

18 oct. 2016

Giesecke & Devrient fournit une solution système pour les « services Connected Drive » du Groupe BMW

Munich, le 18 octobre 2016. Giesecke & Devrient soutient le Groupe BMW dans la numérisation avancée des véhicules en tant que « partenaire de confiance pour la gestion des cartes Trusted eSIM ». Depuis juillet, les véhicules BMW sont fabriqués à la chaîne avec la solution système G&D pour les « services Connected Drive ».

G&D fournit au constructeur premium allemand, le Groupe BMW, un système de gestion des cartes eSIM pour les « services Connected Drive ». La nouvelle génération de cartes SIM n’est plus liée à un pays en particulier ou à un opérateur de téléphonie mobile. Au lieu d’utiliser différentes cartes SIM dans le système électronique de communication de chaque véhicule, la solution de G&D offre la flexibilité de prendre en charge plusieurs pays et opérateurs de téléphonie mobile avec une carte SIM unique.

« Le projet est une étape importante pour G&D en tant que partenaire de confiance de l’industrie automobile », déclare Stefan Auerbach, membre de la direction de Giesecke & Devrient. « Grâce à la gestion des cartes eSIM, G&D est en mesure de répondre aux exigences dynamiques de l’industrie automobile. »

Le système de gestion des cartes eSIM est basé sur une identité virtuelle sécurisée, qui est activée après la livraison du véhicule. Plus besoin d’insérer une « carte SIM » standard dans le système d’infodivertissement du véhicule n’importe où derrière le tableau de bord : la carte SIM se trouve désormais soudée dans le système électronique de communication du véhicule en tant que module SIM de machine à machine. Cependant, dans beaucoup de pays, des dispositions légales interdisent l’itinérance permanente et exigent des abonnements locaux. La solution de gestion des cartes eSIM de G&D permet le téléchargement d’un abonnement local en cas de besoin. Les données du profil relatives à l’abonnement seront ensuite téléchargées, installées et exécutées de manière très sécurisée sur la carte SIM de machine à machine.

Les véhicules à carte SIM fixe intégrée bénéficieront d’une assistance pendant 15 ans. Les abonnements des modules SIM peuvent être modifiés de manière flexible dans l’interface radio (hertzienne) tout au long du cycle de vie. La solution de gestion des cartes eSIM de G&D, leader sur le marché dans le monde entier, entre également en jeu sur ce point. Car elle permet de procéder à un changement d’opérateur téléphonique pour l’ensemble des véhicules d’une flotte après l’expiration du contrat. La solution globale est fournie par G&D au Groupe BMW en tant que « service géré ». L’entreprise assume les missions du gestionnaire des abonnements, qui génère les abonnements, procède au téléchargement sécurisé et prend en charge le contrôle de la qualité de service.

« Chez G&D, nous sommes fiers d’avoir répondu aux exigences visionnaires de BMW. Notre compétence et notre portefeuille dans le domaine des communications sécurisées et du pilotage sécurisé des terminaux mobiles font de nous le partenaire idéal pour les « services aux véhicules connectés » dans le monde entier », déclare Stefan Auerbach. Pour décrocher le contrat du projet, G&D a dû prouver sa maîtrise technologique dans le domaine des solutions de gestion des cartes eSIM avec une étude de faisabilité très exigeante en collaboration avec plusieurs opérateurs de téléphonie mobile. La preuve de concept, avec quatre opérateurs de téléphonie mobile différents dans un laps de temps très court, a été déterminante. En outre, deux années de travail d’information sur la technologie de gestion des cartes eSIM et la mise en place de preuves concrètes dans le secteur ont été d’autres jalons importants ayant finalement permis de remporter le projet.

Poster un commentaire

Classé dans Industrie, Internet des Objets

TIM et Samsung lancent en Italie la première montre connectée équipée d’une eSIM intégrée en collaboration avec Gemalto

Meudon, 29 août 2016 – TIM et Samsung, en collaboration avec Gemalto, lancent aujourd’hui sur le marché italien la première montre connectée équipée d’une carte SIM intégrée (eSIM), dernière évolution du secteur des objets intelligents. La montre Samsung Gear S2 Classic 3G est le premier « wearable » au monde qui intègre une eSIM. Cette innovation technologique constitue une nouvelle étape vers l’avenir numérique de l’Internet des Objets.

La eSIM permet de connecter simplement et instantanément l’appareil au réseau mobile TIM en utilisant un QR code. La Samsung Gear S2 Classic 3G est une véritable montre qui dispose de toutes les fonctionnalités proposées par un smartphone et qui se distingue par son design avec son cadrant circulaire et sa finition métallique. Il est ainsi possible de passer des appels, envoyer et recevoir des SMS, recevoir des notifications, consulter des données d’activité physique (podomètre, cardio-fréquencemètre, chronomètre), lire les emails et naviguer sur les réseaux sociaux en toute liberté quel que soit l’endroit où l’on se trouve. Equipé du système d’exploitation Tizen, cette montre connectée vous permet de naviguer et de choisir différents services et écrans grâce à son cadrant rotatif. De plus, la plateforme développée par Gemalto garantit une gestion et une personnalisation optimale du signal directement à partir de la carte SIM intégrée.

Cette initiative, réalisée grâce à l’expertise de TIM et de Samsung en collaboration avec Gemalto, souligne la capacité et la volonté de ces trois acteurs de contribuer au développement de services innovants dédiés à l’Internet des objets.

L’adoption d’une eSIM représente la première étape dans l’évolution des caractéristiques de la carte SIM traditionnelle. Ce nouveau système permet d’activer et de mettre à jour à distance un abonnement téléphonique, et d’utiliser la eSIM sur d’autres types d’appareils tels que les tablettes et les smartphones.

Grâce à cette collaboration, les utilisateurs seront en mesure de satisfaire tous leurs besoins lors de leurs déplacements, en disposant d’outils de connectivité de plus en plus simples d’utilisation et instantanés, tout en profitant de la 4G de TIM. Le marché des « wearables » dans lequel Samsung s’est largement investi ces dernières années représente un véritable pilier stratégique couvrant un écosystème constitué de diverses applications utilisées dans de nombreux domaines, allant du sport à l’art de vivre en passant par le monde des affaires. L’introduction de la eSIM contribuera davantage à l’évolution et à la démocratisation de cette catégorie d’appareils qui se développe rapidement.

La montre connectée Samsung Gear S2 Classic 3G est disponible au prix de 399.90 euros ou via une une contribution initiale de 49 euros et d’un versement mensuel de 10 euros pendant 30 mois. 

À propos de Gemalto

Gemalto (Euronext NL0000400653 GTO) est le leader mondial de la sécurité numérique, avec un chiffre d’affaires 2015 de 3,1 milliards d’euros et des clients dans plus de 180 pays. Nous apportons la confiance dans un monde de plus en plus interconnecté.

Nos technologies et services permettent aux entreprises et aux gouvernements d’authentifier les identités mais également de protéger les données afin qu’elles restent en sécurité et assurent des services dans les appareils personnels, les objets connectés, le cloud et sur les réseaux.

Les solutions de Gemalto sont au cœur de la vie moderne, du paiement à la sécurité de l’entreprise en passant par l’internet des objets. Nous authentifions les personnes, les transactions ainsi que les objets, chiffrons les données et créons de la valeur pour les logiciels – permettant ainsi à nos clients d’offrir des services numériques sécurisés à des milliards de personnes et d’objets.

Présent dans 49 pays, Gemalto emploie plus de 14 000 personnes travaillant depuis 118 bureaux, 45 centres de personnalisation et de données et 27 pôles de Recherche et de Développement logiciel.

Pour plus d’informations, visitez notre site www.gemalto.com/france, ou suivez @GemaltoFrance sur twitter.

À propos de Samsung Electronics Co., Ltd.

Samsung Electronics Co., Ltd. inspire le monde et façonne l’avenir avec des idées et des technologies novatrices, qui redéfinissent les mondes des téléviseurs, des smartphones, des appareils portables, des tablettes, des appareils photo, des appareils numériques, des imprimantes, des équipements médicaux, des systèmes de réseau, des solutions semi-conducteurs et à LED. Nous sommes également leaders dans l’espace de l’Internet des Objets avec la plateforme ouverte SmartThings, notre gamme étendue d’appareils intelligents et grâce à une collaboration interindustries proactive. Nous employons 319 000 personnes dans 84 pays avec des ventes annuelles de 196 milliards de dollars. Pour en savoir plus et pour obtenir des nouvelles plus récentes, des articles de fond et du matériel de presse, veuillez consulter la Salle de rédaction Samsung sur news.samsung.com.

Poster un commentaire

Classé dans Industrie, Internet des Objets, Italie, Objets connectés, Wearables