Archives de Catégorie: Mobile

Le DHS livre une étude sur la sécurité des dispositifs mobiles gouvernementaux

Communiqué: Le Department od Homeland Scurity américain (DHS) livre une étude sur la sécurité des dispositifs mobiles gouvernementaux au Congrès

Washington – Le ministère de la Sécurité intérieure a soumis un rapport au Congrès qui détaille les menaces actuelles et émergentes pour l’utilisation des appareils mobiles par le gouvernement fédéral et recommande des améliorations de sécurité dans l’écosystème des appareils mobiles. La direction de la science et de la technologie DHS (S & T) a dirigé l’étude en coordination avec l’Institut national des normes et de la technologie et son Centre national d’excellence en cybersécurité. Mandaté par la Cybersecurity Act de 2015, l’étude sur la sécurité des périphériques mobiles reposait sur les contributions importantes des fournisseurs de l’industrie mobile, des transporteurs, des fournisseurs de services et des chercheurs universitaires.

Télécharger l’étude (en anglais) : DHS Study on Mobile Device Security – April 2017-FINAL

Poster un commentaire

Classé dans États-Unis, Mobile

Orange Digital Ventures investit dans FAMOCO, leader des terminaux transactionnels sur Android

Orange Digital Ventures participe à une levée de fonds de 11 millions d’euros dans la société FAMOCO aux côtés d’Idinvest, de Hi Inov, SNCF Digital Ventures, BNP Paribas Développement, BPI-Ambition Numérique et de business angels.

Ce financement fait suite à deux autres tours de table, d’1 million d’euros puis de 4,1 millions d’euros, levés par la start-up respectivement en 2013 et en 2015.

Ce nouveau tour de table permet à FAMOCO de répondre à une demande grandissante à l’international de solutions transactionnelles dans les domaines du paiement, du transport, de la smart city ainsi que dans la transformation digitale en mobilité des grands groupes.
La société technologique a vu sa croissance accélérer fortement en 2016, portée par sa solution de sécurisation des transactions sur terminal mobile, combinant un terminal sécurisé sur base Android et une plateforme de gestion de flotte d’appareils mobiles. FAMOCO a pour ambition de doubler de taille avec plus de 50 recrutements prévus cette année et prépare l’ouverture de nouveaux bureaux en Europe, Moyen-Orient, Afrique, USA et Asie, en plus de l’Inde où il opère aujourd’hui.
Après seulement 2 ans et demi de commercialisation, FAMOCO est devenu un acteur clé de la transformation digitale de la transaction, avec plus de 100 000 terminaux FAMOCO déployés dans plus de 30 pays.
La solution de la startup répond à plusieurs d’enjeux stratégiques d’Orange, particulièrement dans le paiement et les services aux entreprises. En effet, Orange et la start-up travaillent déjà ensemble en Afrique sur le service de mobile money « Orange Money », service qui possède déjà 29 millions d’utilisateurs et représente un volume de transaction mensuelle supérieur à 1 milliard d’euros.
Orange a déjà participé au développement de FAMOCO, via son accélérateur Orange Fab. Avec cet investissement, Orange espère apporter à FAMOCO son expertise sur les marchés émergents et dans un futur proche faire levier sur la solution de terminaux Android afin d’aider à la digitalisation de ses clients entreprises partout dans le monde.
Pierre Louette, Directeur général délégué d’Orange et président d’Orange Digital Ventures a déclaré : «Cette prise de participation est une deuxième étape logique, elle vient renforcer notre partenariat industriel avec FAMOCO qui nous accompagne déjà dans le déploiement d’Orange Money en Afrique. Elle traduit notre volonté d’accompagner la transformation digitale de nos clients entreprises avec des solutions innovantes, et de soutenir le développement de FAMOCO à l’international.»
Lionel Baraban, co-fondateur et CEO de FAMOCO : «
«Les mots à la mode dans le monde des grands groupes sont « Direction de l’innovation » et « Open Innovation ». Ce sont parfois des accroches marketing. Mais avec Orange, nous avons un vrai partenaire pour qui innovation ne rime pas avec de timides « pilotes ou POC » mais avec des déploiements d’envergure qui ont d’ores et déjà changé la vie de millions personnes en Afrique. Nous sommes au début d’une histoire et sommes très fier d’être accompagnés par Orange et Orange Digital Ventures. »

A propos de Famoco

FAMOCO est le leader des terminaux transactionnels sur Android. Créé en 2010 et labellisé Pass French Tech, FAMOCO vise les marchés du transport, du paiement, de la logistique, du contrôle d’accès ainsi que l’équipement des agents en mobilité. Grâce à leur gamme de terminaux sécurisés et administrés à distance, l’entreprise a développé la première solution transactionnelle sous Android. Cette Start-up française en forte croissance à l’international est aujourd’hui présente dans 30 pays et a déployé plus de 100,000 appareils en 2 ½ années de commercialisation. Elle compte parmi ses clients des entreprises prestigieuses telles que Google, Gemalto, Alipay, Orange, Groupe Accor et Airtel. Accompagné par le Hub de Bpifrance, FAMOCO compte déjà 4 bureaux dans le monde : Paris, Bruxelles, New Delhi et Hong-Kong.
Plus d’informations : www.famoco.com

A propos d’Orange Digital Ventures

Orange Digital Ventures a pour mission de détecter et d’accompagner des start-ups en phase de développement initial ou « early stage », via des participations minoritaires au capital. Son but est de financer des start-ups travaillant dans les domaines qui transformeront l’écosystème numérique et de cibler les marchés/secteurs de grande envergure, grâce à l’innovation, à des technologies disruptives ou à de nouveaux modèles économiques. Orange Digital Ventures soutient notamment des start-ups dans les domaines des nouveaux services de connectivité, du cloud et du traitements de données pour les entreprises, de l’Internet des Objets et des FinTech, toutes zones géographiques confondues. Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site digitalventures.orange.com ou suivez nous sur Twitter @Orange_DV .

Orange est l’un des principaux opérateurs de télécommunications dans le monde, avec un chiffre d’affaires de 40 milliards d’euros en 2015 et 154 000 salariés au 30 septembre 2016, dont 95 000 en France. Présent dans 29 pays, le Groupe servait 256 millions de clients dans le monde au 30 septembre 2016, dont 194 millions de clients mobile et 18 millions de clients haut débit fixe. Orange est également l’un des leaders mondiaux des services de télécommunications aux entreprises multinationales sous la marque Orange Business Services. En mars 2015, le Groupe a présenté son nouveau plan stratégique « Essentiels2020 » qui place l’expérience de ses clients au cœur de sa stratégie, afin que ceux-ci puissent bénéficier pleinement du monde numérique et de la puissance de ses réseaux très haut débit.Orange est coté sur Euronext Paris (symbole ORA) et sur le New York Stock Exchange (symbole ORAN).Pour plus d’informations (sur le web et votre mobile) : http://www.orange.com, http://www.orange-business.com ou pour nous suivre sur Twitter : @presseorange.
Orange et tout autre produit ou service d’Orange cités dans ce communiqué sont des marques détenues par Orange ou Orange Brand Services Limited.

A propos d’Orange

Poster un commentaire

Classé dans Mobile, Monétique

iPhone, la machine à cash d’Apple

Selon le cabinet d’études Statista, l’iPhone représenterait plus de 60% du chiffre d’affaires d’Apple, contre 1% en 2007, son année de lancement.

En 2015, la vente des iPhones représentait 66% des 235 milliards de dollars de chiffre d’affaires de l’année.

Véritable machine à cash lorsqu’on sait q’un iPHone 6S ne coûte que 236 dollars et qu’il est commercialisé aux Etats-Unis au prix de 749 dollars.

chartoftheday_5742_que_serait_apple_sans_l_iphone_n

Source Statista

Poster un commentaire

Classé dans Industrie, Mobile

VocaLink : quatre des plus grandes enseignes bancaires du Royaume-Uni lancent l’application de paiement sécurisé mobile « Pay by Bank »

Sur fond de rumeurs de rachat de VocaLink par MasterCard, la Bank of Scotland, Barclays, Halifax et la Lloyds Bank travaillent en collaboration avec Zapp, l’équipe d’innovation en matière de paiements de VocaLink, afin de créer l’application « Pay by Bank » permettant de payer via un appareil mobile en toute sécurité et en toute simplicité. Cette application sera bientôt disponible aux clients des quatre plus grandes banques britanniques.

Le PDG de VocaLink, David Yates déclare que « ce service est une méthode très pratique pour payer avec un téléphone portable. Nous sommes honorés de pouvoir travailler avec un certain nombre de grandes enseignes afin que des millions de clients des banques britanniques découvrent l’application Pay by Bank ».

Que les utilisateurs s’inscrivent pour la première fois ou qu’ils paient avec un téléphone portable, l’application « Pay by Bank » utilise les paramètres de sécurité de la banque concernée pour vérifier l’identité de l’utilisateur. En plus de la sécurité apportée par la banque du client, l’application propose une méthode simple et pratique pour effectuer des achats en ligne, via une application ou directement via un magasin. Les clients pourront consulter leurs comptes avant le paiement, leur permettant ainsi de gérer leur argent plus efficacement.

Selon Stephen Noakes, Directeur général des produits au consommateur chez Lloyds Banking Group, « Un nombre croissant de nos clients veulent effectuer et gérer leurs transactions bancaires de manière mobile et nous voulons que nos clients aient la possibilité de choisir les méthodes innovantes les plus pratiques et les plus sûres ».

De nombreux magasins de renom ont déjà confirmé leur soutien à ce service. L’application permet un déplacement instantané de l’argent du compte du client à celui du vendeur via des paiements en temps réel. Les paiements se font par des « jetons » numériques sécurisés, ce qui signifie que les clients ne révèlent jamais les informations financières (y compris les coordonnées bancaires) aux vendeurs.

D’après Darren Foulds, Directeur général de Pingit chez Barclays, qui sera la première banque à lancer les paiements via l’application Pay by Bank à l’automne 2016, « Le paiement via une application bancaire mobile est le choix numéro un pour un nombre croissant de personnes. Nous avons hâte que ce service soit opérationnel pour donner la possibilité aux millions d’utilisateurs de Pingit* de payer instantanément chez tout un éventail de magasins sans avoir à entrer ni à partager leurs informations bancaires ».

* Pingit est un service de paiement mobile qui permet à son utilisateur d’envoyer et de recevoir de l’argent en utilisant un simple numéro de téléphone mobile.

Rappelons qu’en 2015, VocaLink a traité plus de 11 milliards de transactions pour une valeur de 6 000 milliards de livres.

Pour plus d’informations sur Zapp : http://www.zapp.co.uk

Pour plus d’informations sur VocaLink, http://www.vocalink.com

Poster un commentaire

Classé dans M-Paiement, Mobile

ABN AMRO permet les paiements via WhatsApp aux Pays-Bas

 

 

Tikkie est la première application de paiement permettant aux consommateurs d’envoyer des demandes de paiement via WhatsApp. Le processus traite les demandes via la plateforme de paiement bien connue iDEAL. Tikkie est une initiative d’ABN AMRO, mais peut être utilisé par les clients ayant un compte courant auprès d’une autre banque néerlandaise.

Frank Verkerk, Directeur numérique chez ABN AMRO : « Combien de fois avez-vous prêter de l’argent à quelqu’un, mais un moment difficile – pour une raison quelconque – demander à être remboursé ? Nous croyons que Tikkie peu résoudre ce problème. Rien de plus facile que d’envoyer un message WhatsApp avec une demande de paiement iDEAL.

Tikkie fonctionne très simplement. Le demandeur saisit le montant avec l’app Tikkie, puis sélectionne une personne de ses contacts WhatsApp dont ils souhaitent recevoir le paiement. Tikkie crée un lien qui peut être envoyé avec un message WhatsApp. Avec juste un clic sur le lien, la personne qui reçoit le message est dirigée vers l’environnement de paiement iDEAL. Une caractéristique unique de Tikkie est que l’utilisateur n’a pas besoin de créer un nouveau compte bancaire en ligne ou porte-monnaie électronique distincte afin de recevoir des paiements. L’argent est automatiquement crédité sur leur compte courant existant.

L’application Tikkie peut être téléchargé gratuitement. Le destinataire du message n’a pas besoin d’abord installer l’application afin de répondre aux demandes de paiement.

Poster un commentaire

Classé dans Mobile, Mobile banking

Constamment connectés ?

Il est banal de constater que les utilisateurs de smartphone ne le quittent pas des yeux. L’addiction est de règle, il se suffit de prendre les transports en commun pour s’en apercevoir quel que soit l’heure ou le jour de la semaine. L’argument des hommes de marketing est justement de dire que si l’on oublie son smartphone, on revient le chercher. Il est considéré comme le « compagnon » toujours disponible.

Cependant, la nécessité d’être joignable à tout moment et en tout lieu diffère selon les pays. Alors que la grande majorité des Russes et des Chinois considèrent qu’il est important d’être constamment accessible, les utilisateurs d’Internet en Allemagne, au Japon et au Canada ressentent encore la nécessité de se déconnecter de temps à autre. Les États-Unis se situe en troisième position sur le tableau ci-dessous. Un élément fourni sur la base des données publiées par le consultant GfK (http://www.gfk.com/en-gb/global-studies/global-studies-always-reachable/).

Cette étude, réalisée dans 22 pays, montre que 42 % de la population en ligne connectée répondent de façon positive à la question : « Pour moi, il est important de toujours être accessible partout où je suis », et seulement 11 % des personnes interrogées sont fermement opposées à cette affirmation.

En revanche, la Russie et la Chine atteignent les plus hauts niveaux d’individus connectés qui, pour 56 % d’entre eux, estiment qu’il est important d’être toujours joignable, partout où ils se trouvent. Ils sont suivis par la Turquie à 5 %. Le Mexique se rapproche, avec 50 %. En revanche, ce n’est pas le cas de la Pologne avec 41 % de personnes d’accord.

Les pays plus défavorables à cette engouement sont l’Allemagne, la Suède, le Canada et Pays-Bas. En Allemagne, 34 % des personnes interrogées sont en désaccord fortement avec cette idée contre à 16 % qui sont d’accord. Ils sont suivis par la Suède à 28 % contre 22 %, le Canada à 24 % contre 23 %, et les Pays-Bas à 23 % contre 22 %.

Constamment connecté

Poster un commentaire

Classé dans Mobile