Archives de Catégorie: NFC

PSI-PAY et KERV associés dans la fourniture d’une bague disposant d’une fonction de paiement sans contact

PSI-Pay et Kerv Wearables ont annoncé qu’ils se sont associés pour permettre le lancement de Kerv, la première bague de paiement sans contact dans le monde, à être mis sur le marché mondial.

Du moins, c’est ce qu’ils affirment, alors qu’ils ne sont pas les premiers. PSI-Pay est une société de FINTECH réglementées au Royaume-Uni, en vertu d’une licence délivrée par MasterCard International. Elle est autorisée par la Financial Conduct Authority en vertu du règlement européen pour l’émission de monnaie électronique.

Le partenariat utilise licence délivrée par MasterCard à PSI-Pay. Elle permettra aux utilisateurs de la bague de paiement sans contact Kerv à payer dans 38 millions de points d’acceptation dans le monde entier. Les utilisateurs Kerv seront en mesure de financer leur compte via leur carte de débit ou de crédit, virement bancaire ou PayPal, soit par un versement manuel, ou le service de recharge automatique. En plus des paiements sans contact, les utilisateurs Kerv peuvent faire des achats en ligne ou à l’aide d’une app avec leur carte virtuelle.

Phil Campbell, fondateur de Kerv précise que la bague peut être utilisée « au-delà des paiements,

le transport, le partage des données et le contrôle d’accès ».

L’anneau de paiement sans contact Kerv a dépassé son objectif sur Kickstarter en Octobre 2015, a bénéficié d’une couverture médiatique mondiale et a remporté de nombreux prix, plus récemment, le « Temenos Innovation Jam » devant un public bancaire mondial.

Le prix conseillé au détail de la bague Kerv est de 49,99 Livres (environ 64 euros)

Pour plus d’ informations et de nouvelles, visitez http://kerv.com

Poster un commentaire

Classé dans NFC, Sans contact

Visa n’est pas le « seigneur des anneaux »

En lançant l’anneau de paiement, Visa innove en étant le premier grand réseau de cartes bancaires à le faire, mais pas dans la technologie.

Petit panorama des « bagues communicantes »

Et commençant d’abord par un français. Non pas un ingénieur sorti tout droit d’une grande école d’ingénieur, mais un romancier. Je veux parler de René Barjavel, l’auteur de « la nuit des temps». Dans ce roman d’anticipation, l’auteur évoque une cité disparue dans la nuit des temps. Dans cette cité de Gonda, des usines silencieuses produisaient le nécessaire pour les Gondas qui, dès l’âge de sept ans, recevaient une bague qui leur permettait d’acquérir le nécessaire, voire un peu de superflu et avoir accès à des loisirs. C’était en 1967.

Revenons à notre ère avec :

• En 2013, la start-up chinoise iGeak qui lance la Geak Ring, avec une app qui permet une liaison par NFC avec le smartphone. Avec cette bague, on peut sécuriser l’accès à l’appareil. De plus, on peut partager des photos, contacts, courriels en apposant la bague sur le smartphone. La bague est alimentée par une batterie d’une durée annoncée de 99 ans.

• La bague de Jakcom R3 Smart Ring For NFC Mobile Phone Jakcom Technology a été créée en 2013 par une équipe de spécialistes qui a mis l’accent sur la technologie de l’Internet des objets depuis plus de dix ans.

La bague peut servir de clé pour l’ouverture des portes ou de moyen de paiement. Il débloque un smartphone, permet le partage d’informations. Il est waterproof.

• Le projet Icare Project

Un projet Français. Jérémy Neyrou professeur de technologie à Corte, et Fabien Raiola management et marketing (école de commerce), sont les co-fondateurs du projet Icare. Ils travaillent sur le lancement en série d’une bague en titane avec les systèmes intégrés, RFID NFC.

Le projet a commencé en 2013. Cette année là, la bague était produite par une usine de Shenzen. Aujourd’hui, les dirigeants sont « à la recherche d’un partenariat bancaire pour développer le moyen de paiement « plus sécurisé qu’une carte ». Pour l’heure, ils ont conclu un partenariat avec Oscaro.com.

La bague contient 2 puces : une RFID et l’autre NFC, l’une côté face intérieure (palmaire) de la main, l’autre côté face dorsale. La RFID est conçue pour pouvoir être utilisé sur tous les appareils électroniques.

Dans une communication sur le site andemu.co, les dirigeants ont apporté des précisions sur leur projet : « Nous sommes actuellement en pleine levée de fonds, afin de pouvoir permettre la fabrication du produit pré-industrialisé et pour permettre le lancement de la phase-test paiement in Corsica ! La commercialisation des premières bagues est prévue pour 2017.

Si le calendrier est respecté, un millier de bagues devrait être disponible, après sélection, à partir d’Avril 2017, et la commercialisation pour le dispositif du paiement, à l’échelle de la Corse, commencera lors de la saison estivale 2017. Les bagues seront disponibles dans les bureaux de tabac et sur le site internet d’Icare Technologies ».

L’anneau corse qui va changer votre vie

Poster un commentaire

Classé dans Industrie, NFC

Visa lance la bague NFC à Rio

XXXX on Thursday, June 2, 2016, in New York. (Charles Sykes/AP Images for VISA)

Thursday, June 2, 2016, in New York. (Charles Sykes/AP Images for VISA)

Cette bague sera remise aux athlètes de la Team Visa participant aux Jeux Olympiques de Rio 2016. Visa leur offre ainsi des expériences de paiement évoluées pour profiter des jeux.

Visa veut nous mettre la bague au doigt. Le réseau international vient de présenter le premier paiement par anneau portable soutenu par un compte Visa. L’anneau de paiement Visa sera offert à tous les athlètes du Team Visa à Rio, un groupe de 45 espoirs olympiques du monde entier qui incarne les valeurs de Visa.

L’anneau de paiement Visa utilise la technologie NFC, permettant aux athlètes du Team Visa d’effectuer des achats en apposant simplement leur anneau sur tout terminal de paiement sans contact.

Les principales caractéristiques de l’anneau en font une expérience de paiement unique. L’anneau utilise la conception NFC Ring® brevetée de McLear & Co. qui comprend une puce électronique sécurisée produite par Gemalto, avec une antenne NFC intégrée qui permet des capacités de paiement sans contact. Contrairement à de nombreux autres moyens de paiement portables, l’anneau ne nécessite pas l’utilisation d’une batterie. Il est également résistant waterproof et résiste à la pression de l’eau jusqu’à une profondeur de 50 mètres.

Par ailleurs, lors d’un événement new-yorkais, Visa a démontré une version avancée du prototype de l’anneau de paiement Visa, qui utilise la technologie de jeton fourni par Visa Token Service, ce qui en fait le premier anneau de paiement sous forme de jeton.

En tant que fournisseur de paiement exclusif des Jeux Olympiques, Visa assure la création et la gestion de l’ensemble de l’infrastructure du système de paiement et de réseau dans tous les sites, y compris les stades, les centres de presse, de point de vente, les villages olympiques et Super stores olympiques. A Rio, Visa mettra en oeuvre environ 4 000 terminaux POS NFC capables d’accepter les paiements mobiles et portables à travers les sites olympiques clés, l’US Olympic Committee’s USA House et le Copacabana Mégastore.

Poster un commentaire

Classé dans Monétique, NFC

NXP et CardsMobile étendent les services de paiements mobiles sécurisés en Russie

Moscou, Saint-Pétersbourg et Ekaterinbourg transformées en « Smart Cities » avec des systèmes de paiement mobile sécurisé.

NXP Semiconductors NV (NXPI Nasdaq) a annoncé aujourd’hui qu’elle collabore avec CardsMobile dans un projet d’investissement de iFree Ventures, permettant de se connecter en toute sécurité un vaste réseau de services de paiement mobiles pour les systèmes de transport à Moscou, Saint-Pétersbourg et Ekaterinbourg; les commerçants et restaurants. L’objectif est de créer un écosystème d’entreprises innovantes, sécurisées de Smart Cities en Russie.

Déjà disponible, le nouveau portefeuille mobile, dénommé « The Wallet », de CardsMobile est alimenté par NXP MIFARE® et NXP PN65T NFC, solution de transaction mobile. Le Portefeuille électronique permet aux consommateurs de télécharger leurs cartes de crédit, de fidélité et de transport pour une application dans leur smartphone. Celui-ci peut alors être utilisé dans les terminaux points de vente et de billetterie pour le paiement instantané dans des dizaines de milliers de magasins, restaurants, stations de train, bus et tramways à travers la Russie.

En joignant nos forces avec NXP, le leader des solutions sécurisées IC, CardsMobile franchit une étape importante dans la transformation de villes russes pour garantir, moyeux de paiement mobiles pratiques et intelligents. Paiements sécurisés sur appareils mobiles fournissent aux consommateurs des pratiques, des options de paiement facile à utiliser qui reposent non plus sur un portefeuille physique complet de cartes en plastique – avec l’avantage supplémentaire de réduire les longues files d’attente qui sont monnaie courante dans les points de paiement et de billetterie bureaux à travers la Russie.

Données supplémentaires

NXP et CardsMobile fourniront la billetterie mobile à travers l’infrastructure de transport à Moscou, Saint-Pétersbourg et Ekaterinbourg, soit :

  • Plus de 12 millions de passagers par jour, environ 4,2 milliards de passagers par an à Moscou.
  • Le service sera disponible dans 196 stations du métro de Moscou, et 5 700 autobus,

1 500 trolleybus et 920 tramways 920 dans Moscou.

  • Plus de 1,6 milliard de passagers par an à Saint-Pétersbourg ;
  • Le service sera offert dans 67 stations du métro de St-Pétersbourg, 3 500 autobus, 700 trolleybus et 850 tramways dans Saint-Pétersbourg.

Source : communiqué NXP

Poster un commentaire

Classé dans Industrie, International, NFC, Transports

Otipass : le pass partout

ROUSSELETSi vous habitez l’Alsace ou passez des vacances dans cette belle région, le Pass Alsace vous permettra, pour un prix forfaitaire, de visiter des sites adhérents au système aussi divers que les musées, châteaux et autre espace à visiter. De même pour le City Pass Bordeaux Métropole ou pour les amateurs d’art, le Museums Pass Musées qui permet l’accès à plusieurs centaines de musées en Suisse, en Allemagne et dans l’Est de la France. Le point commun de ces trois pass ? Ils sont exploités et gérés par la société Otipass. La société vient d’être retenue par la Métropole Rouen Normandie.

« Le concept d’origine d’Otipass est de numériser les passeports territoriaux et touristiques » explique Philippe Rousselet, son président. En effet, si les Pass se présentent sous forme de carte plastique, le système de traitement de ces badges n’est pas toujours informatisé sur toute la chaîne de traitement. Ce qui prive l’espace culturel ou touristique d’informations sur les taux de fréquentation et autres informations utiles pour développer la relation client avec les détenteurs de Pass. Ces informations seront utilisées par les techniques de communication comme les SMS, réseaux sociaux, e-mailings… De plus, la numérisation permet d’optimiser les aspects administratifs et financiers.

Otipass a mis en place une plate-forme qui permet de numériser ces passeports sous forme d’une carte en plastique dotée de la technologie de la puce sans contact, mais aussi sous forme d’applications sur les téléphones mobiles. Cette plate-forme permet à Otipass de passer d’un statut de prestataire à celui d’opérateur global. La différence ? « Nous proposons aux collectivités territoriales de prendre en charge la totalité du dispositif, y compris les investissements d’origine et la gestion opérationnelle sur les plans commercial et technique » explique Philippe Rousselet. Et de préciser que la rémunération de la société se fera sur la vente des Pass. C’est le cas du Pass Alsace où Otipass a repris l’ensemble de la gestion globale du Pass, libérant ainsi les services de l’ADT 67 (Association Départementale du Tourisme).

La chaîne de numérisation des Pass comprend un ou plusieurs matériels qui assurent le traitement des informations fournies par ces Pass. Les matériels fournis par Otipass, s’adapte aux environnements du prestataire (Musée, centre culturel, lieu historique..). Ce prestataire peut utiliser le « web service » qui contraint de saisir manuellement le numéro du Pass. C’est le cas des espaces recevant un nombre limité de visiteurs. Puis, si les flux sont suffisants, on passe au niveau du lecteur de cartes ou d’une tablette équipé du logiciel Otipass qui permet la gestion des badges et leur vente par le prestataire. Dernier né de la gamme : OtiCash. Ce produit se présente sous la forme d’une tablette Android 12 pouces, reliée à un lecteur sans contact et une imprimante en mode Bluetooth.

C’est un système intégré qui gère les entrées des visiteurs, les ventes réalisées, la production de tickets d’entrée pour les non détenteurs de Pass. C’est un système modulable, paramétrable, qui s’adapte à toutes les situations du point d’accueil, comme une caisse enregistreuse avec une connexion Internet. Y compris le traitement des ventes de produits proposés par l’espace culturel comme les musées. De plus l’ensemble comprend un tiroir caisse.

Otipass a été créé en 2010 en collaboration avec B-Vista et Spirtech.

Poster un commentaire

Classé dans Monétique, NFC, Relation Client

New York s’intéresse au paiement des parkings par Bitcoin

Puisque des commerçants et des sites de e-commerce utilisent peuvent utiliser Bitcoin comme moyen de paiement, pourquoi les agents de services publics ne l’adopteraient pas ?

dans la dernière semaine de 2014, les services financiers de la ville de New York a publié une demande d’informations pour un système de paiement mobile comme mode de paiement du stationnement. Rien d’original, sauf que il s’agit de permettre le paiement par Bitcoin. La ville veut connaître l’état actuel des technologies de paiements mobiles et lancerait un appel d’offres pour construire une architecture de paiement mobile pour gérer les dix millions de tickets délivrés dans la ville chaque année. L’application mobile permettrait le paiement par carte, par virement et si possible avec Bitcoin.

Dans le domaine des paiements mobile, le Metropolitant Transportation Authority a mis en service un moyen de paiement mobile qui permet aux voyageurs d’utiliser leur smartphone pour payer leur billets ou payer avec leurs équipements équipés de technologie NFC ou RFID.

Poster un commentaire

Classé dans NFC, Objets connectés

Apple s’intéresse au NFC : la preuve d’EESTEL

Dans sa newsletter du 29 janvier 2014, l’assocation EESTEL a publié un article en Français et en Anglais, montrant qu’Apple s’intéresse de près à la technologie NFC. Une hypothèse à mettre en lumière à quelques jours de l’annonce du nouvel iPhone 6 dont on dit qu’il portera la technologie NFC.

Lire le document
EESTEL_WhitePaper_Apple_NFC_Patent_FR-EN

Poster un commentaire

Classé dans NFC