Ingenico ePayments s’associe à la FinTech SlimPay pour le prélèvement SEPA

Ingenico ePayments, la division d’Ingenico Group dédiée au commerce en ligne et mobile, annonce aujourd’hui son partenariat avec SlimPay, spécialiste des paiements par prélèvement bancaire. Ce partenariat a pour objectif de soutenir une solution SEPA Direct Debit (SDD), que la société développe pour les e-commerçants afin de faciliter et sécuriser la gestion des mandats électroniques requis pour traiter les paiements SDD. Avec ce partenariat, SlimPay rejoint l’écosystème des fintechs qui travaillent en étroite collaboration avec Ingenico pour développer conjointement de nouvelles solutions pour lese-commerçants.

Depuis 2014, avec la Directive sur les Services de Paiements qui a permis le prélèvement par débit direct sur l’ensemble de la zone SEPA, ce mode de paiement n’a cessé de gagner en popularité auprès des consommateurs. Cependant, pour les marchands, traiter ces prélèvements SDD peut être une opération complexe en raison des mandats et  signatures électroniques requis. Ce mandat constitue la preuve de la relation entre le commerçant et son client, et donne au commerçant l’autorisation pour débiter le compte de son client des montants dus. Avoir un mandat valide est essentiel pour minimiser les risques decontestation des opérations lors du prélèvement SEPA. Afin de simplifier ce processus pour les marchands, Ingenico ePayments développe une solution innovante pour la gestion des mandats et des signatures électroniques en utilisant la technologie de SlimPay.

« Avec une économie de plus en plus basée sur le principe de l’abonnement, les marchands ont besoin plus que jamais de disposer d’une offre à forte valeur ajoutée pour leurs clients. En tant que leader et pionnier dans l’industrie des paiements récurrents par prélévement, SlimPay est heureux de collaborer avec le leader mondial Ingenico. Nous avons la conviction que notre partenariat sera un atout majeur pour que les marchands puissent s’emparer de cette tendance marché », a déclaré Jérôme Traisnel, Directeur Général de SlimPay.

« La puissance soutenue de l’ecommerce et l’innovation de l’industrie vont amener une croissance en volume des paiements à distance en Europe. Toutefois, SEPA et les nouvelles réglementations européennes telles que la DSP2 vont influencer considérablement le marché européen des paiements au cours des prochaines années. La conformité sera un sujet importantpour les commerçants qui veulent tirer pleinement avantage des possibilités offertes par la zone SEPA, a déclaré Ludovic Houri, Vice-Président, Produit chez Ingenico ePayments. Pour fournir à nos clients les meilleures solutions possibles, nous travaillons en étroite collaboration avec des fintechs innovantes telles que SlimPay, qui a développé une technologie de pointe qui nous permetd’éliminer des points de friction pour nos clients et leur permettent d’accepter facilement des paiements SEPA Direct Debit. »

A propos de Slimpay

Fondée en 2009, SlimPay est le leader européen des paiements d’abonnement par prélèvement. Outre le traitement des plans de paiements (aussi bien fixes que variables) en EURO et GBP, SlimPay propose des technologies et services innovants dédiés à toutes les étapes du paiement dans le but de faciliter l’acquisition client, d’augmenter leur lifetime value et de maximiser le chiffre d’affaires du marchand. La société emploie plus de 60 collaborateurs dans 6 pays et compte plus de 2000 clients dans 34 pays.

À propos d’Ingenico ePayments

Ingenico ePayments est la division d’Ingenico Group dédiée au commerce mobile et en ligne. En connectant commerçants et consommateurs, nous repoussons les limites actuelles des entreprises pour créer le commerce mondial de demain. Leaders de notre secteur d’activité depuis 1994, nous proposons des innovations sur tous les canaux de vente. En tant que partenaire de confiance, nous aidons déjà plus de 65 000 marchands à faciliter et sécuriser le paiement pour leurs clients. Grâce à nos outils d’analyse avancée, à nos solutions de gestion de la fraude et à notre expertise en matière de commerce international, nous contribuons à l’optimisation et au développement de l’activité de nos clients vers de nouveaux marchés partout dans le monde. Pour plus d’informations, rendez-vous surwww.ingenico.fr/epayments ou suivez-nous sur Twitter et LinkedIn.

 

Poster un commentaire

Classé dans Monétique, Uncategorized

Le GIE CB et Worldline lancent un nouveau concept de commerce conversationnel s’appuyant sur les chatbots

Paris, le 23 juin 2017. Dans le cadre du salon Vivatech qui s’est tenu du 15 au 17 juin 2017, Worldline [Euronext : WLN], leader européen et acteur de référence dans le secteur des paiements et des services transactionnels, et le Groupement Cartes Bancaires CB se sont associés pour proposer un nouveau parcours client en s’appuyant sur le chatbot, comme nouveau canal d’interaction entre les commerçants et les consommateurs. Ce nouveau concept de « commerce conversationnel » met en effet en relation la messagerie instantanée Facebook Messenger d’un consommateur avec le chatbot d’un commerçant.

Face à un monde en pleine transformation digitale et aux changements d’habitudes de consommation et d’échanges (notamment avec l’arrivée des Millennials), la capacité d’innovation et une vision claire sont des conditions indispensables à la croissance et au développement dans l’industrie des paiements. Nos clients comptent donc sur l’expertise de Worldline pour anticiper ces changements et tirer parti des technologies transformatrices. Ainsi pour Worldline investir dans l’innovation constitue un enjeu stratégique.

Facebook, Wechat, Snapchat, WhatsApp et autres messageries instantanées connectent plus de 2,5 milliards d’individus dans le monde, permettant également les transferts d’argent et les interactions avec les marques et les commerçants.

Il suffit d’ouvrir son application (Facebook Messenger par exemple) et de trouver la marque avec laquelle on souhaite communiquer pour lancer la conversation. Il devient ainsi plus facile pour les marques de rester en contact avec leurs clients grâce à un chatbot : une conversation peut redémarrer chaque fois qu’elles le souhaitent sur ce canal.

Mais les chatbots représentent également un moyen simple de fournir des services en ligne (auto-assistance et self-service avec texte, image, vidéo etc.), créant ainsi un nouveau canal pour la gestion de la relation client et l’envoi d’information en mode « push » tout en fournissant un moyen supplémentaire afin de collecter des informations qualifiées et également la possibilité de réaliser des paiements.

Worldline, leader des paiements et de la transformation digitale, s’est associé avec le Groupement Cartes Bancaires CB pour proposer d’une part un chatbot commerçant et d’autre part une excellente intégration de paiement par carte bancaire et par Paylib en mode « in-app ». Le parcours d’achat se fait au travers de la messagerie instantanée Facebook Messenger, en toute convivialité, avec une phase de paiement complètement intégrée. A titre d’exemple, il est ainsi très facile de commander un produit comme un sandwich ou un hamburger depuis la messagerie et valider le paiement.

« Le LAB by CB a pour mission d’incuber les tendances de demain et innover avec de nouveaux parcours clients intégrant le paiement. L’approche collaborative du LAB by CB nous amène à nouer des partenariats augmentant ainsi les chances de détecter tous les signaux, même les plus faibles. Le LAB by CB est un facilitateur et un accélérateur de la mise sur le marché des innovations les plus pertinentes. Notre partenariat avec Worldline dans le cadre de ce projet de commerce conversationnel illustre bien la raison d’être du LAB by CB et sa proximité avec les acteurs qui anticipent les tendances et les nouvelles technologies dans lesquelles CB aura à cœur d’y associer un paiement fluide, ergonomique et sécurisé.  »,déclare Philippe Laulanie, Directeur Général du Groupement des Cartes Bancaires CB.

« Worldline est fier, depuis plus de 45  ans, de contribuer et d’accompagner les secteurs bancaire et retail dans le développement de nouveaux usages et parcours d’achat, tout en simplifiant, et sécurisant les interactions. Travailler avec le LAB by CB représente pour Worldline une formidable opportunité de montrer notre capacité d’innovation et d’écoute des attentes des différents marchés.», déclare Marc-Henri Desportes, Directeur Général Adjoint chez Worldline.

Poster un commentaire

Classé dans Chatbot, Marketing

La BCE développe un service pour le règlement des paiements instantanés

22 juin 2017

• Le règlement de paiement instantané TARGET (TIPS) devrait commencer à fonctionner en novembre 2018.
• TIPS permettra aux citoyens et aux entreprises de faire des paiements via leur banque n’importe où dans la zone euro en quelques secondes et contribuer à renforcer encore l’intégration de la zone euro
Le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) a décidé de développer un nouveau service pour le règlement des paiements instantanés. Le nouveau service, le règlement de paiement instantané TARGET (TIPS) permettra aux citoyens et aux entreprises de transférer de l’argent entre eux en temps réel et sera disponible 24 heures sur 24, 365 jours par année.
La BCE est responsable du bon fonctionnement des systèmes de paiement dans la zone euro. Il a déjà développé TARGET2, le système de règlement brut en temps réel de l’Eurosystème, utilisé pour traiter des paiements de grande valeur en euros en temps réel. TIPS, dans le cadre de TARGET2, aidera à faciliter les transferts d’argent instantanés, offerts par les banques, afin que les citoyens et les entreprises puissent effectuer des paiements de vente au détail instantanés en Europe.
En fournissant des TIPS, la BCE veillera à ce que la demande de paiements instantanés soit satisfaite au niveau européen et facilite davantage l’intégration de la zone euro. Le service sera développé en étroite collaboration avec le secteur bancaire en Europe et sera offert aux banques au prix bas d’un maximum de 0,20 eurocent (0,0020 €) par paiement pour au moins les deux premières années d’exploitation.
TIPS devrait démarrer en novembre 2018.

Poster un commentaire

Classé dans BCE, Instant Payment, Monétique

Retailers to lose $71 billion in card-not-present fraud over the next 5 years

Hampshire, UK – 20th June 2017: New data from Juniper Research has found that retailers stand to lose $71 billion globally from fraudulent CNP (Card-Not-Present) transactions over the next 5 years. The research found that a number of factors, such as the USA’s shift to EMV cards, delays in 3DS 2.0 (3D-Secure) and click-and-collect fraud were key drivers behind the rise.

More Education Needed
Juniper’s latest research, Online Payment Fraud: Emerging Threats, Key Vertical Strategies & Market Forecasts 2017-2022 found that many merchants still perceive combatting fraud as too expensive. Consequently, they have been ill-prepared to deal with the shift to online fraud following the introduction of EMV (CHIP and signature) payment cards in the USA.

Nevertheless, Juniper’s cost analysis of FDP (fraud detection and prevention) solutions found that in most instances, merchants would receive value from their investment. The analyst house therefore urged players across the value chain to increase their efforts in educating merchants on the benefits of FDP.

Physical Goods a Key Target

Additionally, the research forecast that fraudulent CNP physical goods sales will reach $14.8 billion annually in 2022. It argued that click-and-collect services were particularly vulnerable given the lack of a residential delivery address. Meanwhile, retailers are reluctant to impose rigorous ID checks on pick-up for fear of damaging the consumer experience and reducing conversion rates.

Building Higher Walls

The research predicted that 3 key battlegrounds would emerge in the fight against fraud in 2018. It cited machine learning as a key tool in identifying genuine users, while the shift to mobile eCommerce would rely on 3DS 2.0 and biometrics.

“2018 will herald the arrival of new tools in the fight against fraud”, noted research author Steffen Sorrell. “3DS 2.0 will finally begin to rollout and will mark a paradigm shift in terms of merchants and issuers leveraging shared data. We also expect passive biometrics, such as the manner in which a device is handled, to become key in the future.”

The whitepaper, Future Fraud: 3 Key Battlegrounds in 2018, is available to download from the Juniper website together with further details of the full research.

Juniper Research provides research and analytical services to the global hi-tech communications sector, providing consultancy, analyst reports and industry commentary.

Poster un commentaire

Classé dans Fraude

L’INTRIGANT MONSIEUR LANGLEY

Le nouveau rapport d’activité du Groupe BPCE vient de paraître.
Quand le rapport annuel explore de nouvelles narrations ou comment tout savoir sur l’entreprise de façon divertissante.

Eva, une étudiante de 22 ans, découvre dans sa boîte aux lettres une enveloppe contenant la carte de visite d’un inconnu.Qui est donc cet intrigant monsieur Langley qui surgit dans sa vie et lui fixe des rendez-vous énigmatiques ?Au gré de ses mystérieux rendez-vous, Charles Langley guide la jeune femme à travers son passé pour la pousser à reprendre le flambeau de son père, un nez mythique de l’univers de la parfumerie… L’Intrigant monsieur Langley est le titre de la dernière nouvelle de Jean-Pierre Montal, qui vient de paraître aux éditions… Groupe BPCE !

Car le 2e groupe bancaire en France, accompagné par l’agence Havas Paris, investit pour l’édition 2016 de son rapport annuel un territoire jamais exploré jusque-là : celui d’une nouvelle littéraire, signée d’un auteur prometteur.Au fil des pages, l’intrigue dévoile son lien avec la stratégie du groupe et les faits marquants de l’année 2016. Une occasion de découvrir autrement les différentes banques du Groupe BPCE que sont les Banques Populaires, les Caisses d’Epargne, Natixis, le Crédit Foncier ou la Banque Palatine.

Au-delà de cette narration inédite,cette nouvelle se distingue aussi par ses illustrations originales imaginées par de jeunes artistes, Karolis Strauniekas et Yann Le Bec, qui plonge le lecteur dans un univers inspiré de celui d’Edward Hopper.

Le rapport d’activité du Groupe BPCE innove enfin par son mode de diffusion et de promotion offline et online : amplification digitale sur les réseaux sociaux, distribution de 10 000 exemplaires dans les lounges First et Business d’Air France et 15 000 exemplaires aux abonnés par portage du quotidien Les Echos. Enfin, pour les collaborateurs du groupe, la sortie du rapport annuel constitue un événement : un teaser vidéo diffusé sur l’intranet,des stickers géants déployés dans l’atrium du siège du groupe ainsi que des ateliers olfactifs.

Retrouvez le site événementiel dédié

Poster un commentaire

Classé dans Banque

ZelleSM Now Live! In Mobile Banking Apps Today, a New Way to Pay

Zelle Changes the Way Money Moves – Makes Sending Money Digitally to Friends and Family Faster, Safer, and Easier for Nearly 100-Million Consumers

SCOTTSDALE, Ariz., June 12th, 2017 – Beginning this month, more than 86-million U.S. mobile banking consumers will be able to send and receive money through Zelle – a new person-to-person (P2P) payments network from bank-owned Early Warning Services. Changing the way money moves, Zelleallows for funds to be sent from one bank account to another in minutes, using only a recipient’s email address or mobile number. “Send Money withZelle” is conveniently available within the mobile banking apps of Zelle Network℠ participants – a network, which includes banks and credit unions of all sizes. With no additional app to download, Zelle will make digital payments a fast, safe and easy alternative to checks and cash.

Beginning this week, and continuing on a rolling basis over the next 12 months, Zelle will become available in the mobile banking apps of more than 30 participating financial institutions, including (listed alphabetically); Ally Bank, Bank of America, Bank of Hawaii, Bank of the West, BB&T, BECU, Capital One, Citi, Citizens Bank, Comerica Bank, ConnectOne Bank, Dollar Bank, Fifth Third Bank, FirstBank, First Tech Federal Credit Union, First Tennessee Bank, First National Bank, Frederick County Bank, Frost Bank, HomeStreet Bank, JP Morgan Chase, KeyBank, M&T Bank, MB Financial Bank, Morgan Stanley, PNC Bank, SchoolsFirst Federal Credit Union, Star One Credit Union, SunTrust Bank, TD Bank, USAA, U.S. Bank, and Wells Fargo.

In addition to working directly with financial institutions, Early Warning has established strategic partnerships with some of the leading payment processors –– CO-OP Financial Services , FIS, Fiserv, and Jack Henry and Associates. These relationships will allow millions more to experience Zellethrough community banks and credit unions.

“Fragmentation has been frustrating for consumers. Inconsistent experiences, have made it difficult to send and receive money between banks,” said Paul Finch, Chief Executive Officer, Early Warning Services. “Zelle unites the financial community behind a single, real-time P2P payments experience for millions of consumers. Together, we are removing friction from finance, allowing money to move seamlessly between accounts in minutes. This revolution in money movement will create for consumers a viable alternative to checks and cash.”

WATCH: Industry leaders talk about Zelle’s impact on the P2P payments industry Click Here

Moving P2P Payments from Millennials to Mainstream

In May 2017, Javelin Strategy & Research reported explosive growth in digital (PC/laptop or mobile) P2P payment usage from 62 million consumers in 2013 to 84 million in 2016. An estimated 129 million consumers will use P2P services in 2021 (Moeser, Michael, Making Payments Faster: The $20 Trillion Opportunity, May 2017). As consumers get increasingly comfortable with using digital channels as a cash and check alternative in daily commerce, Zelle is well positioned to drive P2P payments to the mainstream.

“The consumer P2P market is experiencing rapid growth and financial institutions have a critical role to play,” said Michael Moeser, Director of Payments, Javelin Strategy & Research. “There is a market opportunity to offer a secure and trusted experience, as well as have greater P2P availability in financial institutions’ digital banking, mobile wallets and voice-driven P2P services.”

In Q1 2017, more than 51 million transactions flowed through the Zelle Network, totaling more than $16 billion. The Zelle Network, built on the foundation of the clearXchange® Network, experienced 39% year-over-year growth in transaction volume. In 2016, a staggering $55 billion in P2P payment transactions were processed by financial institutions participating in the Zelle Network.

Millions more consumers, including individuals at non-participating banks, can experience Zelle through a standalone Zelle app in the coming months. Through partnerships with MasterCard and Visa the Zelle app will enable the customers of participating financial institutions to send money to, and receive money from, nearly anyone with a U.S. based debit card.

About Zelle
Brought to you by Early Warning, an innovator in payment and risk management solutions, Zelle℠ makes it easier, faster, and safer for money to move. The Zelle Network connects the nation’s leading financial institutions, enabling consumers to send faster person-to-person payments to nearly anyone with a U.S. bank account. Funds are available directly in consumer bank accounts generally within minutes. To learn more about Zelle and its participating financial institutions, visit https://www.zellepay.com.

About Early Warning
Creating the Future of Payments™ – Early Warning delivers innovative payment and risk solutions to financial institutions nationwide. For over 25 years, Early Warning has been a leader in technology that helps money move easier, faster, and safer. Learn more at earlywarning.com.

Poster un commentaire

Classé dans États-Unis, Monétique, Paiement mobile

La nouvelle carte C-zam de Carrefour Banque activée instantanément grâce à la solution PIN digital de Gemalto

– C-zam est le premier compte courant disponible en rayons et libre service en France et activable en ligne
– Le code PIN de la carte de paiement est délivré instantanément permettant une utilisation immédiate

​​<a href="/press/PublishingImages/C-zam-carte.png" title="C-zam">        <img title="C-zam" class="img-responsive image-centrer-r

​​​​​Meudon, le 8 juin 2017 – Gemalto, leader mondial de la sécurité numérique, fournit à Market Pay, l’établissement de paiement, filiale du groupe Carrefour, des cartes de paiement et sa solution de PIN digital pour C-zam.

Ce nouveau compte est vendu sous la forme d’un coffret disponible dans les rayons de plus de 3 000 magasins Carrefour en France depuis le 18 avril. Après l’ouverture du compte, la carte de paiement est prête à être activée et son code PIN est envoyé en toute sécurité et instantanément via l’application mobile ou le site Web Compteczam.fr. Cette opération est entièrement protégée par les systèmes de cryptage et d’authentification de Gemalto.

Click here to download the high resolution image​ ​

« C-zam offre la possibilité aux clients Carrefour d’acheter en rayon  un compte courant qui pourra être activé en ligne,  ainsi qu’une carte de paiement», a déclaré Frédéric Mazurier, CEO de Market Pay. « Avec le soutien de Gemalto, nous innovons pour faire évoluer le marché bancaire français en offrant un nouveau service en termes d’accessibilité, de disponibilité et d’usage.» 

« Le compte C-zam de Carrefour Banque montre clairement la façon dont la banque peut révolutionner l’expérience de l’utilisateur », a déclaré Bertrand Knopf, Vice-président exécutif, Services bancaires & Paiement chez Gemalto « Les solutions digitales telles que l’envoi du code PIN sur des mobiles ou tablettes jettent les bases d’une nouvelle génération de services bancaires originaux. »

A propos de C-zam

C-zam est le premier compte courant disponible en rayon et activable en ligne, accessible à tous et sans conditions de revenus. Ce compte courant, sans découvert possible, associé à une carte de paiement internationale Mastercard, est commercialisé dans 3 000 points de vente Carrefour dans tous les formats – hypermarchés, supermarchés, magasins de proximité – ainsi que sur le site rueducommerce.com.

C-zam est un compte courant connecté grâce à son application dédiée, simple d’utilisation et très intuitive. 

A propos Market Pay 

Market Pay, établissement de paiement, filiale à 100 % de Carrefour, vise à regrouper les moyens monétiques de Carrefour (cartes Carrefour, terminaux de paiement, solutions de paiement en ligne) et à centraliser le service d’acceptation et d’acquisition des paiements de tous les canaux de vente. Market Pay permet notamment d’améliorer la sécurité de l’ensemble des données de paiement des clients des enseignes Carrefour et de développer de nouvelles solutions de paiement pour le Groupe.​

Poster un commentaire

Classé dans Carte à puce, Monétique